Cameroun - Affaire Michel Thierry Atangana/Sommet Afrique-Etats-Unis: Comment la France veut torpiller l’invitation de Paul Biya à Washington

L’annulation éventuelle de l’invitation adressée par le patron de la maison blanche au chef de l’Etat a été évoquée par le journaliste Boniface Vignon de RFI lundi 17 Fevrier...

Michel

Au cours de la tranche d’antenne réservée à l’émission questions sur l’actualité du lundi 17 février 2014, sur Radio France Internationale (RFI), notre confrère français Boniface Vignon a clairement indiqué qu’en cas de non-respect de la décision du haut-commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, relativement à la libération de Michel Thierry Atangana, l’invitation du président Biya au sommet Afrique-Etats-Unis des 5 et 6 Août prochains, pourrait être reconsidérée.

En même temps, il a inféré que de nombreux hauts responsables Camerounais impliqués dans ce dossier, devraient à leur tour être frappés d’interdiction de voyage à l’étranger, et notamment dans les pays occidentaux. Si ces allégations peuvent s’apparenter à un chantage en règle de la France, quelques jours seulement après la fin de la visite officielle de François Hollande aux Etats-Unis, quelques observateurs avertis des questions de politique internationale soutiennent mordicus qu’une telle hypothèse ne peut être totalement balayée du revers de la main. Bien que cela relèverait d’un véritable mystère, eu égard à la position stratégique du Cameroun dans la sous région Afrique centrale, les partisans du franco-Camerounais Michel Thierry Atangana affirment d'ailleurs que d’ici l’échéance d’Août prochain, leur protégé bénéficiera d’une grâce présidentielle. Sinon, pour une fois, Paul Biya dos au mur, cédera-t-il au chantage de la France ?

© Yves Junior Ngangue | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau