CAMEROUN /ACCIDENT DE BAFIA : LE CHAUFFEUR DE BINAM SUSPENDU POUR UN AN

 

La décision signée du ministre des Transports a été rendue publique ce lundi 11 janviers 2016.L’accident de la circulation  survenu sur l’axe lourd Yaoundé -Bafoussam   au niveau de  la ville de Bafia connait de nouveaux rebondissements.

 

Pendant que  les parents des victimes continuent d’enterrer et de pleurer leurs morts, le ministre de la communication  a décidé de sanctionner les auteurs de cet hécatombe. Pierre Demanou, le chauffeur de l’agence de voyage Binam qui conduisait  le bus  impliqué dans cet accident mortel vient d’être suspendu de toute activité ayant trait au transport pendant une duré d’un an.

Selon la décision signée par Edgar Alain Mebe Ngo’o, ce chauffeur qui a conduit  près d’une vingtaine de personnes à la mort et qui y a échappé de manière miraculeuse ne pourra plus conduire durant  la durée de cette  sanction.  Selon des informations, cette décision ministérielle vise à sensibiliser les  différents chauffeurs  des agences de voyage en activité au Cameroun et par conséquent à  limiter  le nombre d’accidents  devenus  légion sur nos routes.  Cette décision qui tombe quelques jours seulement après  cet accident mortel est appréciée par les responsables de syndicat du secteur des transports interurbains.

Ces derniers affirment d’ailleurs que c’est un début de solution  puisque cela va permettre de discipliner les chauffeurs  qui  roulent  à tombeau ouvert sur les routes. Ceci au mépris de la limitation de vitesse recommandée  et surtout sans tenir compte du mauvais état de nos routes. «C’est une très bonne mesure que vient de prendre le ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o. Quelques heures seulement après cet accident, il a commis un communiqué pour adresser ses condoléances à toutes les familles des victimes. Je pense que  c’est une  mesure appréciable puisque cela va mettre la pression sur le chauffeur. Mego Ngo’o a discipliné la police et l’armée, on espère également qu’il va discipliner le secteur des Transports», a affirmé Edouard Yetchang, le secrétaire général du syndicat des transporteurs urbains et interurbains du Cameroun.

Hécatombe
 
Il faut rappeler que   le vendredi  8 janvier 2016, un accident de la circulation s’est produit sur l’axe Yaoundé-Bafoussam et plus précisément  au lieu dit Kon-Yambetta, après le poste de péage de Bafia Search Bafia (ville située à 125 km de la capitale) aux environs de 2h30 minutes. Un bus de transport de l’agence Binam voyages, voulant éviter un camion garé sur la chaussée sans panneau de signalisation, est entré en collision avec un autre bus venant en face.  Comme bilan, on a enregistré  14 morts sur le champ et 4 à l’hôpital. Sur les 17 blessés graves enregistrés à l’hôpital de Bafia, 7 étaient  dans un état critique. Parmi les morts, une famille de 5 personnes, une jeune gendarme et 4 de ses proches venus lui adresser des félicitations.  Le chauffeur qui a pris la fuite après ce carnage a été rattrapé par la police.

© La Nouvelle Expression : Hervé Villard Njiélé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau