Cameroun : 92 membres de Boko Haram tués par l'armée

L'armée camerounaise a annoncé avoir tué 92 membres du groupe terroriste Boko Haram.

L'armée camerounaise toujours à la traque de Boko Haram. Elle a annoncé avoir tué 92 combattants du groupe terroriste nigérian Boko Haram et procédé à la libération de 850 villageois, au Nigeria, dans le cadre d'une opération organisée conjointement avec les forces nigérianes. Selon l'armée, cette opération a eu lieu dans le village nigérian de Kumshe, proche de la frontière camerounaise, et a été conduite par la force multinationale régionale chargée de combattre le groupe qui a prêté allégeance à l'Etat islamique. Deux soldats camerounais ont péri en sautant sur une mine, au cours de l'opération, selon le communiqué gouvernemental.

L'armée camerounaise, ainsi que celle du Tchad mais aussi du Niger prêtent main forte à l'armée nigériane dans la lutte contre Boko Haram. Le groupe terroriste a fait à ce jour plus de 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à se déplacer.

Dirigée depuis 2009 par Abubakar Shekau, l'organisation armée souhaiterai instaurer une République islamique au nord du pays. A ce jour, les autorités nigérianes n'ont jamais réussi à faire face au groupe terroriste. Le Président Muhamadou Buhari avait promis de débarrasser le pays, en trois mois, de Boko Haram. Mais cet objectif est loin d'être atteint.

Pour le moment, le groupe terroriste a toujours une longueur d'avance face à ces troupes africaines et continue de répandre le sang, prouvant même sa capacité à combattre sur plusieurs fronts. Boko Haram mène aussi des attaques au Niger, au Tchad et régulièrement dans l'Extrême-Nord du Cameroun. Preuve que l'insurrection armée n'a pas dit son dernier mot.

Assanatou Balde

Afrik.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau