Cameroun: 6 morts dans un double attentat-suicide contre une école à Kerawa

Un double attentat-suicide a visé une école à Kerawa, au nord du Cameroun, près de la frontière nigériane, ce jeudi matin, vers 11 heures locale.

Un bilan provisoire et non officiel fait état de quatre morts et 19 blessés. Des kamikazes qui étaient munis de ceintures explosives seraient à l'origine de ces explosions.

«Quatre civils ont été tués. Beaucoup d'autres ont été blessés», indiquait une source sécuritaire régionale. «Ce sont deux femmes qui sont à l'origine de ces attentats», a précisé un membre du comité de vigilance de Kerawa qui fait état de «6 morts», en comptant les deux kamikazes.

L'école où a eu lieu l'attentat servirait notamment de camp à de nombreux réfugiés originaires du Nigeria voisin, et fuyant les exactions du groupe jihadiste Boko Haram.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais l'implication de Boko Haram semble faire peu de doute. L'organisation terroriste nigériane, qui a prêté allégeance à Daech, multiplie depuis des mois les attentats-suicides hors de ses frontières, notamment au au nord du Cameroun et au Tchad.

En septembre 2015, plus de 20 personnes avaient déjà été tuées dans un autre attentat-suicide à Kerawa, attribué à Boko Haram. 237online.com Lundi, au moins 37 personnes ont été tuées dans quatre attentats suicides sur le marché du village de Bodo, toujours dans la même région, selon un nouveau bilan alourdi par la mort de blessés graves.

Depuis que les islamistes nigérians ont commencé à attaquer le territoire camerounais en 2013, quelque 1.200 personnes - dont 67 militaires et trois policiers - ont été tuées dans des attaques et des attentats dans la région de l'Extrême-Nord, selon un bilan publié début janvier par le porte-parole du gouvernement camerounais et ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Les autorités camerounaises ont comptabilisé plus de 30 attaques-suicides sur la période.

237online.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau