Cameroun: 25 ans après son enterrement au Sénégal, Germaine Ahidjo accuse Paul Biya d’empêcher le retour des restes de son époux au Cameroun

L’ex première dame était l’invitée Afrique sur Radio France Internationale(RFI) ce lundi 24 novembre 2014. Le 30 novembre 1989, l’ancien président de la république Ahmadou Ahidjo décédait en terre Sénégalaise.

Germaine ahidjo 002 ns 301

25 ans plus tard, les restes de celui qui a dirigé le Cameroun d’une main de fer pendant deux décennies, reposent toujours dans le célèbre cimetière de Yoff à Dakar. Interrogée par Karim Frenk la correspondante de RFI au Sénégal, l’ex première dame n’a pas caché son amertume vis-à-vis du successeur de son époux, à la tête de l’État du Cameroun: « Nous, sa famille, c’est-à-dire moi et ses enfants, nous sommes toujours là auprès de lui pour garder, en fait, le patrimoine camerounais.

Moi, j’attends qu’on réhabilite mon mari. J’ai entendu dire au Cameroun que je ne voulais pas rendre le corps de mon mari. Ce n’est pas que je ne voulais pas le rendre. J’ai dit que je voudrais qu’on le réhabilite et que je le ramène officiellement avec sa dignité et son honneur. C’est tout ce que je demande. C’est tout ce que j’ai demandé. […] Je n’ai pas entendu dire que Biya avait gracié Ahidjo, parce que c’est Biya qui avait condamné Ahidjo. Lui, à qui on a donné le pouvoir. Pourquoi ? Il y avait certainement de la rancune derrière, il y avait certainement de la jalousie. Il y avait… Je ne sais pas… » Yves Junior Ngangue

© Yves Junior NGANGUE | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau