Broos : « tout le monde aura le même nombre de minutes »

Le sélectionneur national était face à la presse ce mardi au Centre d’excellence de la CAF où son équipe est en stage depuis lundi. Répondant aux questions des journalistes, le tacticien belge explique comment il compte utiliser son effectif, lors des deux matchs de septembre.

Dans le cadre des expériences que vous souhaitez faire lors des deux prochains matchs, allez-vous utiliser tous les joueurs convoqués ?

Il est évident que les joueurs locaux qui sont en fin de saison sont plus fatigués. Mais je pense qu’ils sont au même niveau que les professionnels qui viennent de commencer leurs championnats. J’ai dit lors de la publication de la liste que j’allais utiliser ces matchs contre la Gambie et le Gabon pour tester des joueurs. J’ai regardé le championnat local pour voir s’il y a des joueurs qui sont prêts à venir chez les Lions. J’ai tenu ma parole. Tout le monde aura sa chance, tout le monde aura le même nombre de minutes à jouer. On peut ne pas tenir compte des résultats sur le terrain, mais je préfère la victoire.

Vous voulez dire que vous n’aurez pas de préférence par exemple entre les gardiens, André Onana et Fabrice Ondoa ?

Comme avec les 23 joueurs qui composent une équipe, un entraîneur doit toujours faire des choix. Il n’y a que trois gardiens, mais ils ne peuvent pas tous être titulaires. Je vais choisir le moment venu, mais jusqu’à présent, je pense que Fabrice Ondoa est le N°1. André Onana peut changer ça, et je suis vraiment content qu’il commence déjà à jouer avec l’équipe première de l’Ajax. Nous avons deux jeunes gardiens qui sont sur la bonne voie pour hausser leur niveau. Mais je ne voudrais pas qu’ils se disent que tel est automatiquement le N°1, tel autre le N°2. Je vais tous les utiliser.

Avec les absences du capitaine et de ses deux adjoints, qui va mener les troupes ?

Pour le moment je n’ai pas encore pensé à ça, parce que pour moi ce n’est pas vraiment important. Le plus important c’est de mettre une équipe dans un bon état sur le terrain. A l’entraînement je leur ai parlé de l’esprit qu’il faut avoir. C’est ça qui est important. Ces deux matchs me serve à tester certaines choses, mais en même temps je prépare déjà le match avec l’Algérie (dans le cadre de la première journée des éliminatoires du Mondial 2018, Ndlr.). Je vais peut-être voir certains joueurs qui vont me plaire pour ce match contre l’Algérie. J’essaie toujours de mettre les meilleurs joueurs sur le terrain. Chez moi, il n’y a pas de cadres. Depuis que je suis ici, je travaille avec un noyau de 30 joueurs, je les suis et c’est en fonction de leur évolution que je sors la liste des 23 joueurs. Les Lions, c’est un collectif.

Propos recueillis par Arthur Wandji

 

Camfoot

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau