Bolloré et Necotrans en lice pour la gestion du terminal à conteneurs de Kribi

Bolloré et Necotrans postulent à l’appel à manifestation d’intérêt lancé le 3 février pour la gestion du terminal à conteneurs du port en eaux profondes de Kribi, au Cameroun.

Bollore vincent e1350933737564

En janvier, le gouvernement camerounais a déclaré infructueux un précédent appel d’offres remporté par Bolloré. Le dossier de la gestion du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi, au sud du Cameroun, est relancé. Le 3 février, Louis Paul Motaze, le président du comité de pilotage et de suivi de la réalisation du complexe industrialo-portuaire de Kribi, a lancé un appel public international à manifestation d’intérêt en vue de “l’exploitation et la maintenance” de cette infrastructure dont la construction devrait être achevé cette année. Les candidats ont jusqu’au 17 mars pour soumettre leurs offres.

Changement d’objet

Pour le moment, deux acteurs sont en lice : Necotrans et Bolloré Africa Logistics (BAL). Ce dernier avait remporté un premier appel d’offres datant de 2008, portant cette fois sur “le financement, la construction et l’exploitation du port en eau profonde de Kribi”. Le 07 janvier, il a été invité à retirer son offre après que le Premier ministre, Philemon Yang, a déclaré cet appel d’offres infructueux. Selon une source proche du dossier, ce changement d’objet est l’unique raison ayant justifié la décision du gouvernement camerounais. China EximBank a en effet déjà déboursé plus de 207 milliards de F CFA (316 millions d’euros) pour le financement du projet, tandis que China Harbour Engineering Company (CHEC) se charge des travaux de construction du port.

@Jeune Afrique

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau