Boko Haram: un militaire camerounais mort sur le champ de bataille

Le Caporal-chef Aziz a rendu l’âme suite à l’explosion du véhicule dans lequel il se trouvait, en partance pour Koumché au Nigeria où l’armée camerounaise est engagée depuis lundi

Mardi 23 février 2016, alors que la troupe spéciale conduite par le Caporal-chef Aziz venait d’entreprendre une opération de déminage d’un terrain pris d’assaut par les assaillants de Boko Haram, c’est un bruit assourdissant qui a déchiré le silence et dispersé les éléments de l’armée camerounaise. Pris au piège par une mine, le Caporal-chef Aziz a été déchiqueté par l’explosion. Non loin de lui, quelques-uns de ses compagnons sont certes secoués par le choc de la déflagration mais, ils s’en sortent avec des blessures graves.

Issu de la promotion de 2009 du BIR, ce fils de Tibati dans le département du Djerem, région de l’Adamaoua était inscrit sur le tableau d’avancement pour le port du grade de sergent le 1er avril 2016. Ce soldat n’aura jamais l’occasion, de son vivant, d’arborer les 02 chevrons d’or censés le hisser au rang de Sous-Officier.

Mais le sort en a décidé autrement. Le Caporal-chef Aziz avait quitté Tignère dans la région de l’Adamaoua, son lieu de service, en octobre dernier pour regagner Kolofata son poste de détachement au front.

Ses camarades de la 54ème unité du Bataillon d’Intervention Rapide de Tignère, (BIR) sont sous le choc.

 JOURNAL DU CAMEROUN

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau