Bilan 2012: L`Afrique au bord du démarrage économique

"Sur les quinze économies ayant la croissance la plus rapide dans le monde d`aujourd`hui par exemple, dix se trouvent en Afrique. L`Afrique est en voie de devenir de plus en plus attrayante pour les investissements et une destination sûre pour les capitaux internationaux", se réjouit Jean Ping. En raison de ce regain de croissance, l`Afrique s`est débarrassée définitivement de son surnom horrible de "continent sans espoir".

L`heure s`apprête à en finir avec les vieux clichés. En effet, selon la Banque mondiale, l`Afrique "pourrait être au bord d`un décollage économique, tout comme la Chine il y a trente ans et l`Inde, il y a vingt ans". Un consensus de plus en plus large se dégage sur le fait que l`Afrique pourrait devenir un pôle de croissance mondiale. Des indices permettent de penser qu`un tel rythme de croissance pourra se maintenir dans un proche avenir.

Selon la dernière édition d`Africa's Pulse, l`importance des ressources naturelles dans l`économie d`un certain nombre de pays producteurs de pétrole et de minéraux de la région devrait se maintenir à moyen terme en raison de leurs stocks considérables de ressources naturelles et des perspectives du maintien des prix élevés des matières premières.

En outre, la part des réserves mondiales et de la production annuelle de certains minéraux des pays africains est considérable. En 2010, la Guinée représentait à elle seule plus de 8% de la production mondiale totale de bauxite; la Zambie et la République démocratique du Congo détenaient une part combinée de 6,7 % de la production mondiale totale de cuivre; et le Ghana et le Mali représentaient ensemble 5,8 % de la production aurifère mondiale totale, selon Africa's Pulse.

"Si l`Afrique maintient son taux de croissance annuel moyen de 5,6% de la période 2000-2008 et le reste du monde maintient son taux de 2,9%, la contribution du continent au PIB mondial passera de 2,4% en 2012 à 5,1% en 2034", souligne Jean Ping.

© XINHUA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau