BASILE ATANGANA KOUNA : « D'ICI 2020, LE CAMEROUN N'AURA PLUS LES PROBLÈMES D’ÉLECTRICITÉ »

 

Le ministre de l’Eau et de l’Energie analyse l’impact du barrage de Nachtigal sur le déficit énergétique au Cameroun.

 

Quelle est l’importance de cette signature de convention ?
C’est le Final Term Sheet pour le contrat d’achat d’électricité. Ça veut dire que le gouvernement a libéralisé le secteur de l’électricité. Nous pouvons avoir aujourd’hui des producteurs indépendants. Et le projet Nachtigal sera opérationnel sous cette forme. Il s’agira de la production indépendante. Quand on produit l’électricité, il faut bien la vendre. Cette électricité sera achetée par Eneo. Nous avons commencé les négociations des contrats d’achat d’électricité. Nous aurons 420 MW, ça représente le tiers de la production actuelle.

Quel est l’état d’avancement du projet ?

Les études sont achevées. Nous sommes en train d’achever le plan de financement avec tous les partenaires. Et je voudrais rappeler ici que parmi les partenaires, nous avons SFI, EDF, l’Etat du Cameroun, et RTA. Donc, au premier trimestre de l’année prochaine, nous allons certainement choisir l’entreprise qui va exécuter les travaux, en sachant que 10 groupements d’entreprises ont déjà été présélectionnés. On espère qu’à la mi-2016, les travaux vont commencer pour une mise en service en 2021.

Ce projet Va-t-il résoudre le déficit d’énergie au Cameroun ?

Le déficit est en train de se résorber. Aujourd’hui, la principale difficulté que nous avons, c’est le transport de l’électricité. Et le chef de l’Etat a signé le 08 octobre dernier un décret qui crée la Société nationale de transport d’électricité. Nous avons réhabilité les infrastructures de transport. Nous allons également construire de nouvelles infrastructures de transport mais en même temps, cette société de transport est chargée de la gestion des flux d’énergie. Nous avons élaboré un plan de développement du secteur de l’électricité avec une feuille de route. Et je dois dire que d’ici 2020, nous n’aurons plus les problèmes d’électricité, dès lors que la société de transport d’électricité sera opérationnelle. Vous savez qu’il y a des barrages qui sont en construction : barrage de Lom Pangar, barrage de Mekin, barrage de Memve’le. Nous envisageons également l’extension de la centrale de Kribi. Tout cela fait que nous aurons d’ici 2020 au moins 2 000 MW. Et ça va nous permettre de régler définitivement les problèmes d’électricité au Cameroun. L’objectif est d’avoir un taux de desserte de pratiquement 100% à l’horizon 2035.

© L'Equation : Richard Bondol

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau