AUTOROUTE - YAOUNDÉ-NSIMALEN : SEPT ÉCHANGEURS PRÉVUS

Echangeur autoroutier180914300Grâce à une technologie et une architecture futuriste, l’autoroute Yaoundé-Nsimalen transformera sans doute le visage de la capitale politique du Cameroun et ses environs en une véritable ville de référence. Les bouchons interminables, le désordre urbain, l’insalubrité… sont quelques maux qui feront désormais partie du passé pour les habitants de la ville de Yaoundé et ses environs. Si l’on s’en tient à la maquette du projet de construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen que vient de publier le ministère de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), la capitale politique du Cameroun présentera un visage révolutionné.

Avec ses 2x3 voies, sept (07) échangeurs sont prévus. Ces derniers seront répartis comme suit : Nsimalen, Meyo, Ahala, carrefour Nsam, carrefour trois (03) statues, carrefour premier ministère et derrière combattant. Les conséquences directes sur la cité capitale et ses occupants sont connues. Non seulement, le projet contribuera au redressement et à l’embellissement de la ville mais aussi diminuera les embouteillages.

Les effets collatéraux ne sont pas négligeables. Le corps de chaussée, le rétablissement des voies de communication (fibre optique, téléphonie mobile…) et du réseau hydraulique etc. sont entre autres les bienfaits qui viendront complétés la vague d’avantages que va induire la construction dudit autoroute. La mise sur pied d’un projet si gigantesque a été pensée par les membres du comité de pilotage. Sa mise en oeuvre est divisée en deux sections : une section urbaine de 10 km qui part de la station MRS Ahala et échoue à Tsinga en passant par le carrefour Trois statues, la poste centrale et le carrefour Warda.

Vue la complexité de cette section, sa réalisation a été confiée à trois entreprises. Le premier lot (Ahala-Nsam- Carrefour Trois statues) de 5,8 km sera réalisé par le chinois Sinohydro corporation. Le second lot de 1,9 km (Carrefour Trois statues- Oilybia Olezoa-Mess des officiers- poste centrale) sera construit par une autre entreprise chinoise, la China road and bridge corporation.

Le dernier lot de 2,1 km (Carrefour Warda-Nouvelle route Bastos-Esplanade souspréfecture Tsinga) reviendra à Arab contractors Cameroon ; et la section rurale qui part du rond-point Nsimalen à la station MRS d’Ahala, soit 10,8 km. Le projet s’étend sur environ 20km et coûtera environ 39 milliards. Les travaux ont déjà débuté pour la section rurale. L’ouvrage sera livré dans 36 mois selon les membres du comité de pilotage.

© Repères : Benjamin Ombé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau