Au plus fort de la guerre contre Boko Haram : Paul Biya s'envole pour l'Europe

Le chef des armées a, une fois de plus, choisit d’aller en Europe, mardi 23 février 2016, selon la Crtv.

Afficher l'image d'origine

En terme de nombre de voyages dispendieux effectués en Europe dans le cadre de ce qui est vulgairement qualifié de traditionnelle visite privée, bien que nous n’ayons pas des chiffres pour étayer notre assertion, une chose est évidente, aucun chef d’Etat africain n’a pu jusqu’ici battre le record de Paul Biya, mieux du couple présidentiel Paul et Chantal Biya. Comme d’ordinaire, hier mardi 24 février 2016, « le président de la République Paul Biya accompagné de son épouse madame Chantal Biya ont quitté Yaoundé ce mardi 23 février en fin de matinée ». Abandonnant les soldats au front, face à un ennemi qui ne désarme pas.  

A propos de la cruauté diabolique de la secte islamiste, il est important de souligner que les derniers attentats à Mora ont fait au moins 20 morts et 52 blessés. Le drame de ce matin du 19 février 2016 a eu lieu au marché de Mémé, situé à 13 km du chef-lieu du département du Mayo-Sava, région de l’Extrême-Nord. L’attaque intervenue aux alentours de 9h, est attribuée aux terroristes de Boko Haram.

Les sources locales parlent d’un double attentat-suicide. Mais rien n’est encore confirmé a indiqué le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Mindjiyawa Bakary. « Les blessés sont pris en charge dans les hôpitaux proches des lieux de l’attentat à Mora et les cas graves, conduits à l’hôpital régional de Maroua pour des soins appropriés », indiquaient des sources selon lesquelles bombes auraient été dissimulées dans les canaris servant à l’approvisionnement des populations en eau potable.

Hors de portée

Pendant que le Cameroun est en guerre, le chef des armés choisit d’aller en Europe. L’avion ayant à son bord Paul et Chantal Biya a décollé de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen. « Un peu plus tôt, au pavillon présidentiel le chef de l’Etat a accordé de brèves audiences à quatre de ses proches collaborateurs. La première dame s’entretenait, au même moment dans un salon voisin, avec les épouses de proches collaborateurs du chef de l’Etat. Avant le décollage, ils ont pris congé au bas de la passerelle du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, du Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang, et du ministre, secrétaire général de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh », nous annonce la Crtv. Selon le reporter de ce média d’Etat, « les youyous de groupes de danse de militantes et militants du Rdpc de la Mefou-et-Afamba Sud, de la Jeunesse active pour Chantal Biya (Jachabi), la « Nkon Koa », groupe d’animation des filles et femmes de la Haute Sanaga et les tambours ont rythmé ce moment ».

Paul Biya qui peine à se défendre face aux accusations de dilapidation de fonds publics est au centre d’un scandale au sujet du coût exorbitant de ses vacances. Tenez par exemple : A La Baule, en France, en trois semaines, le président de la République et sa suite auraient dépensé près d’un million d’euros, alors que la moitié de ses concitoyens croupit dans la misère.

© Le Messager : B-P.D.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau