Assemblée Nationale - Affairisme, Chantage et Banditisme: La face cachée de nos députés

assemblee-nationale-0011x-hp-475x300-1.jpg

Quel est le rôle d'un député? Bien malin celui qui peut répondre à cette question. Toutefois, tout porte à croire qu'un député est un représentant du peuple dont la mission consiste à voter les lois, à contrôler l'action gouvernementale et en toute circonstance, défendre les intérêts des populations dont ils sont les représentants. Seulement, au Cameroun, les députés sont devenus de véritables businessmen.

Des hommes d'affaires d'un autre genre qui n'ont pour seul fonds de commerce que leur écharpe et pour seuls talents, l'influence et le chantage primaire. Ils ont choisi comme principale cible, les membres du gouvernement et assimilés. C'est ainsi que les «honorables» sont pris dans le tourbillon de l'enrichissement et harcèlent des gestionnaires de crédit afin d'obtenir des rendez-vous avec au final des marches, des bons de carburant et tutti quanti. Que ce soit dans les ministères ou dans les grosses structures publiques de la place, il ne se passe de jour sans qu'une horde d' «élus du peuple» n'envahissent les lieux comme un essaim de mouche. Ils n'y vont pas pour plaider des causes d'intérêt général, mais pour leurs propres intérêts.

C'est une lapalissade: les locataires du palais de verre de Ngoa-Ekellé ne reculent devant rien. Bon nombre se drapent dans leur attribut pour mieux abuser les gestionnaires de crédits que les humbles citoyens.

Chantage parlementaire.

Un ancien ministre de l'Education nationale a confié, à La Météo, qu'alors aux affaires un député (il est toujours en exercice), «après avoir insisté à me rencontrer m'avait demandé de promouvoir son enseignante épouse proviseur dans un lycée de la capitale, et de lui donner à lui des marchés publics pour son embonpoint et pour l'accélération des travaux de construction de sa villa». Indigné par ce comportement à. la limite du vulgaire, «je décidai de ne jamais plus donner suite à ces demandes d'audience.

Pour se venger de moi, ce député a entrepris de me mettre les bâtons dans les roues, soit au travers de questions orales bâties avec les matériaux de la malveillance, soit au travers d'ergotage sur mon enveloppe budgétaire». Quand un député roule ainsi pour son propre compte peut-il, sauf miracle, être utile à ses électeurs et partant à l'ensemble de la communauté nationale? Certains ministres, après en avoir tait l'amère expérience, ont coupé tout lien avec des députés à qui ils ouvraient jadis grande les portes de leurs cabinets, selon certains témoignages.

Faut y voir les raisons de la guerre de nerfs que se livrent ministres et députés lors des différentes sessions parlementaires? «Les députés actuels sont dans leur grande majorité à l'image du président de l'Assemblée nationale», cingle un universitaire. Non sans raison. Cavaye Yeguié Djibril utilise son influence de patron de l'hémicycle et de deuxième personnalité de la République pour imposer progénitures, épouses, maîtresses et copains dans les grandes écoles (Enam, Emia...) aussi que dans les hautes sphères des structures en vue, l'Assemblée nationale est dans ce dernier cas un grenier d'emplois douillets pour la fratrie Yeguié. Vivement qu'aux prochaines législatives, les Camerounais réfléchissent à deux fois avant de voter pour quelque candidat que ce soit. Car derrière la façade des discours populaires se cachent de sombre dessein dont la cupidité et le népotisme ne sont pas les moindres.

© Nadine Bella | La Météo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau