Après trois jours de délestage…: Aes-Sonel promet le retour de l’électricité à Bonaberi

L’entreprise installe un nouveau transformateur pour rétablir l’alimentation en énergie électrique dans cette zone.

«Aes-Sonel recommande à ses clients de Bonaberi, Souza, Yato, Dibombari et environs, notamment aux entreprises et autres services sensibles, d’activer leur source autonome d’alimentation et de prévoir au moins 48 heures d’autonomie.» Extrait du communiqué de presse signé le 19 juin 2013 par le directeur adjoint, communication et gestion de la marque de cette entreprise de transport et de distribution d’électricité, Alexandre Siewé. Une communication suivie d’une descente sur le terrain avec les médias. Une occasion pour Aes-Sonel de présenter l’arrivée d’un transformateur de substitution en vue d’alimenter la ville de Bonaberi.

D’une capacité de 36 Mva, le nouveau transformateur destiné au poste de transformation de Bonaberi entend remplacer le transformateur défectueux en cours d’enlèvement dont la capacité est estimée à 50 Mva. Quoique la différence entre les deux installations soit perceptible, le chef des opérations régionales des transports du Littoral de Aes-Sonel indique que la demande en énergie dans cette partie de la ville de Douala est de 40 Mva en temps plein. Dans les faits, Paul Monji explique que, «en cas de nécessité, les quatre Mva de surcroît peuvent être cumulés par des apports venant des autres postes de transformation situés dans la ville.» Au plan pratique, le transformateur arrivé au poste de transformation de Bonaberi le 19 juin dernier provient de la ville de Nkongsamba.

Des sources proches de la direction de Aes-Sonel, le transformateur sollicité en remplacement au poste de transformation de Bonaberi serait âgé de deux ans tandis que celui défectueux justifierait de huit ans d’exploitation. «C’est une mesure d’urgence» tient à préciser le chef de division régional des transports pour le Littoral de Aes-Sonel. Un cadre qui fixe par ailleurs à 48 heures le temps nécessaire pour la mise en marche du nouveau transformateur. Toutefois, indique-t-il «le temps d’installation et de mise en service du nouveau transformateur peut être prorogé du fait des intempéries et de la météo qu’il fait dans la ville de Douala.

La situation reste toutefois instable» reconnait-on à Aes-Sonel. Néanmoins, l’entreprise annonce avoir pris des dispositions pour l’alimentation de la centrale de stockage d’eau de Yato, l’hôpital de Bonassama, la zone administrative de Bonaberi et le marché de Bonassama. Des mesures effectuées avec le concours des Cimenteries du Cameroun (Cimemcam). L’interruption d’énergie survenue dans la mi-journée du 17 juin 2013 a pour conséquence de mettre hors service le poste de Bonaberi en plongeant le gros des habitants et autres industries de cette zone dans le noir.

© Joseph OLINGA N. | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau