Ambassadeur de France au Cameroun: Christine Robichon remplace Bruno Gain

Le nouvel ambassadeur de France au Cameroun a été reçu par le Minrex.«Mme Christine Robichon, ministre plénipotentiaire de 2e classe, ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République démocratique socialiste du Sri Lanka, est nommée ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République du Cameroun, en remplacement de M. Bruno Gain, appelé à d'autres fonctions (article 1).

robichon-ambassadeur-france-ns-600.jpg

Le Premier ministre et le ministre des affaires étrangères sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l'application du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française (article 2)». Tel est le contenu du décret du 16 septembre 2013 signé du président de la République française, François Hollande. L'intéressée a été reçue en audience vendredi dernier par le ministre -des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo. Diplômée de l'Institut politique d'études de Paris, Christine Robichon, 60 ans, a également été en poste à Damas, Rabat, Orane, Washington avant de devenir en 1998 consul général à Johannesburg.

Nommée en 2002 chef du service des Français à l'étranger à la direction des Français à l'étranger et des étrangers en France, elle a été promue en 2004 ambassadeur au Soudan. Elle a été chargée du suivi de la catastrophe de l'Airbus A 310 de Yemenia en qualité d'ambassadeur.

© G. A. | Mutations

Commentaires (1)

1. ASSOCIATION DES INTERVENANTS DU SECTEUR AUTOMOBILE 27/02/2016

Yaoundé, le 17 Février 2016

Le Coordonateur d’AISA (dit WAM’S AUTO FORMATION)
TEL : 677 14 41 72
Email : associationdesautomobileaisa@yahoo.fr

A
Monsieur LE HAUT-COMMISAIRE DU ROYAUME UNIE
Au Cameroun

Objet : Patronage et appui financier pour l’organisation d’une table – ronde.

Excellence Monsieur le Haut-commissaire,
Dans le cadre de la table – ronde dont le thème est : « la place des acteurs du secteur de l’automobile dans la formation et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Cameroun » qu’organise l’association des intervenants du secteur de l’automobile en vue de réduire l’immigration clandestine,
Nous avons le respectueux honneur de venir auprès de votre personnalité solliciter le patronage et l’appui financier de ladite table – ronde par votre institution.
Veuillez agréer, Monsieur le Haut-commissaire, l’Expression de notre très haute considération.
Le Coordonateur

P.J. : dossier table – ronde

25 mars 2016


SOMMAIRE
I- PARTENAIRES A LA TABLE RONDE 4
II-ENJEUX ET PERSPECTIVES DES METIERS DE L’AUTOMOBILE 5
III- LES MOTIVATIONS 5
A- De l’objectif général 6
B- Les objectifs spécifiques 6
IV- DEMARCHE ET ACTIVITES 6
V- PROGRAMME DES TRAVAUX 7
1) Organisations des commissions 7
2) Programmation des activités 7
VI- BUDGET DE L’ACTIVITE 8


I- PARTENAIRES A LA TABLE RONDE
- Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (MINEFOP)
- Le fonds national de l’emploi
- Mairie de Yaoundé 5ème
- Ministère des enseignements secondaires (MINSEC)
- Ministère de la jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC)
- Le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC)
- Les associations de lutte contre l’immigration clandestine
- La délégation de l’Union Européenne au Cameroun
- L’ambassade de Suisse au Cameroun
- L’ambassade de l’espagne
- L’ambassade de Belgique au Cameroun
- Le Haut-commissariat du Canada au Cameroun
- Les ONG de la Place
- Les médias publics et privés au Cameroun

II-ENJEUX ET PERSPECTIVES DES METIERS DE L’AUTOMOBILE
Depuis quelques décennies, l’on assiste à une mutation technologique dans le domaine de l’automobile ; ce qui a un impact significatif dans la formation (savoir, savoir-faire et savoir être) et l’insertion sociale des jeunes dabs le domaine de l’automobile. Ce constat est une réalité dans les pays développés. A contrario les pays africains restent à la traine sur le plan de la formation et de l’insertion des jeunes dans ce domaine.
Face à cette situation, un jeune Camerounais, WAMBO TENGWO Célestin Bernard, électromécanicien de profession, a mis sur pied une association dénommée : « Association des Intervenants du Secteur Automobile » (AISA), à l’effet de mettre sur pied une stratégie fiable de formation et d’insertion socio-économique des jeunes camerounais dans les métiers de l’automobile qui pourra contribuer à pallier à l’amélioration des conditions de vies de ces derniers et réduire les départs massifs des jeunes vers les pays du nord.
Il est donc question de former les acteurs des métiers de l’automobile à des objectifs communs, ce qui leur permet de contribuer efficacement au rayonnement de leur profession.
La table ronde organisée à leur intention participe d’un processus d’édification à l’effet de créer une synergie d’action dans le domaine suscité et de rendre compétitifs tous les acteurs des métiers de l’automobile.
III- LES MOTIVATIONS
L’organisation d’une table ronde sur la formation et l’insertion sociale des jeunes dans le domaine de l’automobile tire sa raison d’être d’un certain nombre de motivations ou observations desquelles découlent un objectif général et des objectifs spécifiques au regard :
- Des grandes mutations de l’heure dans le domaine de l’automobile ;
- D’opportunité de formation et insertion socio-professionnelle des jeunes dans le domaine de l’automobile ;
- De la rareté des emplois.
A- De l’objectif général
La réalisation de cette activité vise à : présenter les aspects à prendre en compte pour mieux penser la formation des jeunes (maitrise des mutations technologiques dans le domaine automobile) et leur insertion dans les ateliers automobile après leurs formation.
B- Les objectifs spécifiques
De manière spécifique il s’agira de :
1) Former et/ou recycler les intervenants du secteur automobile à l’appropriation de la technologie de pointe dans le domaine automobile gage d’une insertion socioprofessionnelle réussie.
2) Mettre sur pied un cadre de concertation permanente, de coopération et de promotion des métiers de l’automobile.
IV- DEMARCHE ET ACTIVITES
L’implémentation de cette activité fait appel à une démarche méthodologique qui allie les étapes ci-après.
a- L’organisation en partenariat avec le MINEFOP, la société civile, les ONG, les représentations diplomatiques au Cameroun et les médias d’une table-ronde au sein du garage « Wam’s automobile » et les experts de tout bord sous le thème : « La place des acteurs du secteur de l’automobile dans la formation et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Cameroun ».
b- Les sous-thèmes objet de la table sont :
- L’éthique en milieu des métiers de l’automobile ;
- La place des acteurs des métiers de l’automobile dans la vie associative ;
- La formation et l’insertion professionnelle dans les métiers de l’automobile une des armes pour lutter contre l’immigration clandestines ;
- L’apport des nouvelles technologies dans la maintenance automobile.
V- PROGRAMME DES TRAVAUX
1) Organisations des commissions
Trois commissions seront mises sur pied, il s’agit de :
Commissions Rôle
Commission technique et communication Est chargé de la couverture médiatique de la table ronde et de l’organisation technique
Commission relations publiques et finances Consiste à nouer des contacts avec d’éventuels partenaires et recueillir des fonds
Commission logistique et protocole S’occupera de la mise en place, production et diffusion des invitations, programmes et accueil des participants

2) Programmation des activités
Dates Horaires Activités Population cible Intervenants
09h00 Arrivée des participants et enregistrements
09h30 Arrivée des invités
09h55 Arrivée de leurs excellences : MINEFOP, MINESEC, MINJEUN, MINSUP Acteurs des métiers de l’automobile AISA
10h00 Début de la cérémonie
- Mot de bienvenue du coordinateur d’AISA
- Allocution de son excellence Monsieur le MINEFOP
- Photo de famille
- Pause déjeuné
Premier exposé et échanges
Sous-thème1 : L’éthique en milieu des métiers de l’automobile MINSEC
Deuxième exposé et échange
Sous-thème2 : La place des acteurs des métiers d l’automobile dans la vie associative Acteurs des métiers de l’automobile CNJC
Troisième exposé et échanges
Sous-thème3 : La formation et l’insertion socioprofessionnelle dans les métiers de l’automobile une des armes pour lutter contre l’immigration clandestine MINEFOP et association de lutte contre l’immigration clandestine
Quatrième exposé et échanges
Sous-thème4 : l’apport des nouvelles technologies dans la maintenance automobile AISA

VI- BUDGET DE L’ACTIVITE

N° Désignation Montant
1 Commission technique et communication (Mass médias public et privés) 300 000
2 Commission relation publiques et finances (frais de déplacement) 100 000
3 commission logistique et protocole (impression des programmes, des invitations, location chaises, location sonorisation, indemnités des panélistes, repas) 1 400 000
Total 1 800 000

Arrêter à la somme de un million huit cent mille francs CFA.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau