Affaire Sodecoton: Les six charges retenues contre Iya Mohammed

Le futur ex-Dg est poursuivi pour un détournement présumé de 13,7 milliards.

iya-mohammed.jpg

Après dix jours de garde à vue au service central des recherches judiciaires du Secrétariat d'Etat à la Défense (SED) chargé de la gendarmerie, Iya Mohammed, le futur ex-Directeur Général de la Sodecoton, a enfin été transféré à la prison centrale de Kondengui le 19 juin 2013. Si l'opinion publique a vaguement été informée depuis ce jour-là que le patron de la Sodecoton a été inculpé pour détournement des deniers publics, L'œil du Sahel sait, sur la base des sources internes au Parquet général près le Tribunal criminel spécial (TCS), que six chefs d'inculpation ont finalement été retenus dans l'affaire Iya Mohammed.

C'est autour de ces inculpations que le juge d'instruction chargé du dossier va mener l’information judiciaire. Interpellé le 10 juin 2013 et incarcéré à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, le futur ex-Directeur Général de la Société de développement du coton (Sodecoton) est directement impliqué dans cinq de ces six charges. Il n'échappe donc qu'à une seule, celle imputée au caissier Abdoulahi, qui est poursuivi pour de présumés prélèvements injustifiés dans les caisses de la Sodecoton à hauteur de 3.054.195 FCFA. Dans les détails, selon ces sources, le futur ex-Directeur Général est poursuivi pour avoir perçu des avantages salariaux indus à hauteur de 24.365.000 FCFA; d'avoir en coaction avec Lucien Fotso (Directeur comptable) Mahamat Karagama (Directeur des Ventes) et Mbaiougam Christophe (en fuite) fait perdre à la Sodecoton, notamment sur l'huile et les tourteaux, 8.564.980.573 FCFA. 

Iya Mohammed est également poursuivi en coaction avec Lucien Fotso et Pierre Kaptene (Président de Coton sport) pour de présumées dépenses sans rapport avec l'objet social de l'entreprise et sans l'habilitation du Conseil d'administration au profit des associations Sportives à hauteur 4.733.327.563 FCFA. Un présumé prélèvement de 7.050.000 de FCFA est imputé également à l'ex-futur Directeur Général de la Société de développement du coton et à Jean Fouagou, chef service des stocks et Secrétaire de la Commission de passation des marchés. Le dernier chef d'inculpation est relatif au paiement présumé d'une prestation injustifiée de l'ordre de 350.000.000 de FCFA.

Iya Mohammed est associé dans cette charge avec Jérôme Minlend. Au total, Iya Mohammed est inculpé pour de présumés détournements de près de 13,7 milliards de FCFA. Un montant supérieur aux 9 milliards de FCFA contenus dans le rapport du Conseil de discipline budgétaire et comptable (Cdbf) du Contrôle supérieur de l'Etat rendu public le 27 mars 2013. Sur le chapitre «Huile et Tourteaux», alors que le Cdbf lui impute des fautes de gestion de près de 4,4 Milliards de FCFA, les limiers du SED évoquent un présumé détournement de 8,5 milliards de FCFA. Sur le chapitre des «associations sportives», il lui est désormais reproché en coaction avec Lucien Fotso et Kaptené un détournement présumé de 4.733..327.563 FCFA là où le rapport du Cdbf avait trouvé une faute de gestion de 3.778.045.668 FCFA.

Des fautes de gestion contenues dans le rapport du Cdbf ont également réduites à leur plus simple au SED. Les avantages indus imputés à Iya Mohammed, arrêtés dans ledit rapport à concurrence de près de 300.000.000 de FCFA ont fondu pour se situer désormais à 24.365.000 FCFA. Certains se demandent déjà comment, en une dizaine de jours d'enquête seulement, les fins limiers du SED sont parvenus à des résultats aussi extraordinaires, dénichant au cours de l'enquête des «failles» qui ont échappé aux inspecteurs d'Etat qui, eux, ont pourtant passé plusieurs mois à la Sodecoton dans le cadre de cette affaire? En tout cas, il revient désormais au juge d'instruction de démêler l'écheveau au cours de l'instruction dont le délai ne peut excéder six mois.

Sodecoton: Iya tire sa révérence

Un Conseil d'administration extraordinaire de la Société de développement du coton est prévu pour ce 25 juin 2013, à Garoua, dans la salle de réunion des services du Gouverneur de la région du Nord. L'unique point à l'ordre du jour est la communication spéciale que doit délivrer le représentant de l’Etat, dont il ne fait point de doute qu'il s'agit de la désignation du nouveau Directeur Général de la société, Iya Mohammed étant incarcéré à la prison central de Kondengui à Yaoundé depuis le 19 juin 2013.

Actionnaire de référence (59%), l'Etat va donc désigner à la barre de la filière coton un nouveau capitaine après 29 ans d’Iya Mohammed aux commandes.

Au moment où Iya Mohammed tire sa révérence, observateurs et spécialistes de la filière s'accordent à dire qu'il laisse une société en bon état, au bilan flatteur. La Sodecoton pratique aujourd'hui le prix le plus élevé en Afrique subsaharienne (265 FCFA/kg) et dispose d'un fonds de réserve logé à la Beac, de l'ordre de .17, 5 milliards... La société, fait rarissime an Cameroun, distribue depuis quelques armées des dividendes à ses actionnaires, dont l’Etat comme nous l'indiquions plus haut (59%), Geocoton (30%) et la SMIC, (11%). Reconnu sur le plan international comme un des meilleurs connaisseurs de la filière en Afrique, il présidait aux destinées de l'Association Cotonnière Africaine (ACA) mangement de la Sodecoton était toujours pris en exemple.

© YVONNE SALAMATOU | L'Oeil du Sahel

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau