Accident de la route: Six morts à Souza

Le drame s’est produit dans la nuit de samedi 5 janvier 2013. Le bus était en provenance de l’Ouest. E-Mail Imprimer Réagir Bookmark and Share Togho née Nguepe Jannette (44 ans), Ndjawa Annette (50 ans), Toukam Angéline (38 ans), Tamou Marie-Gisèle (47 ans), Ngassafamo Léonie (40 ans), Lowe épouse Leumeugne Odette (50 ans). Six morts, plus d’une dizaine de blessés, tous des passagers d’un car de l’agence Gps.

C’est le lourd bilan de l’accident qui s’est produit samedi 5 janvier 2013 à l’entrée de la ville de Souza, à quelques kilomètres de Douala. A l’origine, une collision (sur l’axe Bangangté - Douala) entre le bus de Gps et un camion de la société Guinness. Les corps ont été conduits à la morgue de l’Hôpital Laquintinie à Douala, et les blessés à l’hôpital Cebec de Bonabéri. Malgré ses blessures et la fatigue causée par la perfusion, Suzanne Mefeu Mepoumdji, une des blessées raconte : « Il y avait près de vingt huit personnes dans la voiture. Exceptés les deux personnes prises en cours de route, nous revenions tous d’un enterrement à Bangangté (Ouest-Cameroun, ndlr).

En quittant le village à 16h, on ne pouvait imaginer qu’un tel drame allait se produire», susurre-t-elle. Selon ce témoin encore vivant, le chauffeur serait à l’origine du drame. «Il dormait pendant le voyage. Il était même incapable de d’esquiver les nids de poule sur la route. La voiture allait en zigzagant. Quand on lui faisait la remarque, il rétorquait qu’il est bel et bien éveillé.

Notre chauffeur n’a apparemment pas vu la voiture de Guinness qui venait en sens inverse. Elle a foncé sur nous, divisant notre véhicule en deux. Six morts sur le coup. Il y avait du sang partout, des corps sans têtes, sans intestins…C’était tragique.» Et déplore «l’insouciance de tous les chauffeurs que nous avons stoppés pour qu’ils transportent les blessés. Il a fallu qu’on barre la voie pour qu’un bus daigne le faire.» Voilà un autre accident (de trop) qui devrait attirer l’attention des chauffeurs sur la prudence au volant.

© Valgadine TONGA | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau