11 Fevrier 2013: la jeunesse parade à Yaoundé

femmes-pagnedu8mars-cameroun670.jpg

68 carrés d’élèves, d’étudiants et de jeunes des partis politiques ont défilé lundi au Boulevard du 20 mai.

Les jeunes sur les terrains de la politique et du développement. Deux thèmes récurrents lors du défilé de la 47e édition de la Fête de la jeunesse au Boulevard du 20 mai à Yaoundé. Ce sont des messages engagés que les participants ont exhibé sur des pancartes, des banderoles ou des tee-shirts. De quoi s’aligner sur le thème de la fête : « Jeunesse, responsabilité civique et participation au développement ». Avant la grande parade, une rediffusion en anglais et en français du discours du chef de l’Etat prononcé la veille. Un coup d’envoi du défilé présidé par le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Bidoung Mkpatt, accompagné de plusieurs membres du gouvernement. 68 carrés au total ont ainsi coloré le Boulevard. Elèves du primaire et du secondaire, mais aussi de l’enseignement supérieur et des partis politiques, ont affirmé leur patriotisme avec des chants et des messages de circonstance. « Les jeunes disent non aux manipulations », « En route pour l’émergence »…

Les avis sont déclarés. Dans les rangs, des petits de la maternelle sont pour la première fois de la fête. Malgré leurs petites jambes qui fatiguent, ils marquent le pas et agitent leur bras pour saluer le public. Les institutrices doivent motiver leurs troupes, en surveillant que tout le monde reste à sa place. Les plus « grands », les élèves du primaire et du secondaire ont, pour la plupart, une certaine expérience des défilés du 11 février. Ils commencent à bien roder leur machine. « C’était vraiment un moment de bonheur quand notre carré a traversé la tribune des personnalités.

On est épuisé, mais plus on approche de là, plus les forces nous reviennent », explique un élève du lycée Leclerc. Durant trois heures, les passages des différents groupes se sont déroulés avec énergie, chaque établissement rivalisant de couleurs et de créativité. La fanfare et les majorettes de l’Institut national de la Jeunesse et des sports (INJS) ont fait un passage très remarqué. Le patriotisme et les emblèmes nationaux ont eu la part belle hier. Et même les jeunes des associations religieuses n’ont pas dérogé à la mode des tenues aux couleurs du drapeau. A l’exemple des « Jeunes pour Jésus », vêtus de t-shirts verts, rouges et jaunes.

Monica NKODO | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau