Le Cameroun ferme des dizaines d’églises pentecôtistes

bafoussam2.jpg  

Des scellés ont été apposés sur dix édifices religieux pentecôtistes de Yaoundé, la capitale camerounaise. 24/8/13 Share on facebook Share on twitter Share on print imprimer pdf cle Mots-clés :Cameroun Plusieurs dizaines d’autres édifices appartenant aux « Églises du réveil » ont été fermés à travers le pays. Les autorités invoquent des « activités contraires à la loi et aux bonnes mœurs » et une « absence d’existence légale » AVEC CET ARTICLE Les otages du Cameroun libérés et en bonne santé Au Cameroun, le calvaire d’un jeune cinéaste enlevé et torturé Les otages français enlevés au Cameroun apparaissent dans une vidéo Emballement médiatique autour d’une nouvelle sur les otages au Cameroun Plusieurs dizaines de lieux de cultes d’Églises pentecôtistes ont été fermées au Cameroun dans le cadre d’une "opération d’assainissement" ordonnée par le président Paul Biya face aux pratiques illégales de certains pasteurs. APPOSITION DE SCELLÉS Vendredi 23 août, le sous-préfet du premier arrondissement de Yaoundé, Jean-Paul Tsanga Foe, a rendu publique une liste de dix édifices religieux pentecôtistes fermés « pour absence d’existence légale, activités contraires à la loi et aux bonnes mœurs (…). La fermeture consiste en l’apposition de scellés sur les principales ouvertures des églises concernées et la saisie du matériel de sonorisation », a-t-il souligné.

 Plusieurs dizaines d’autres lieux de cultes d’Églises pentecôtistes ont également été fermées dans d’autres villes, notamment Douala (sud), Bafoussam (ouest) et Bamenda (nord-ouest), ces dernières semaines.

 L’OPTION EST DE FERMER TOUTES LES ÉGLISES NON AUTORISÉES

« Le président (Biya) a ordonné la fermeture des Églises de réveil (appellation commune des Églises pentecôtistes) qui posent trop de problèmes : enlèvement de femmes mariées, nuisances sonores et escroquerie », a affirmé à l’Agence France-Presse un cadre du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, sous couvert d’anonymat. « Nous avons commencé par la sensibilisation et beaucoup de rappels à l’ordre. Actuellement, l’option est de fermer toutes les églises non autorisées », a-t-il ajouté.  

PLUS DE 500 LIEUX DE CULTE OUVERTS SANS AUTORISATION À YAOUNDÉ

 « Il existe certes des brebis galeuses parmi nous, comme c’est le cas dans tous les secteurs d’activité, mais l’action de cette minorité ne saurait ternir l’image des Églises pentecôtistes qui font un travail remarquable », a assuré de son côté Patrick Yoro, responsable à Yaoundé de la Chapelle des vainqueurs International, un mouvement pentecôtiste qui revendique une présence dans 51 pays.  

Selon la radio d’État, plus de 500 lieux de cultes pentecôtistes ont ouvert sans autorisation à Yaoundé. Aucune estimation n’existe pour les autres villes du pays, où les Églises de réveil ont de plus en plus de succès dans la population, comme dans d’autres pays du continent.

Le Cameroun reconnaît 48 cultes, chrétiens et musulmans pour leur immense majorité.

(AFP)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau