Zimbabwe. Ultimatum aux étrangers pour quitter le secteur « réservé » de la vente au détail

Harare city centre

                                                                                         Harare city

Le Zimbabwe a accordé aux é trangers travaillant dans le secteur de la vente au détail jusqu' au 1er janvier 2014 pour cesser leurs opérations, car le secteur est réservé aux Zimbabwéens noirs selon la loi d'indigénisation du pays.

Le secrétaire permanent du ministère de la Jeunesse, de l' Indigénisation et de l'Empowerment économique, George Magosvongwe, a déclaré jeudi à un comité parlementaire que la loi sera appliqué e dans son intégralité, et a appelé les commerces locaux à combler le fossé pour éviter les pénuries dans l'économie.

D'après la loi, les autres secteurs réservés aux locaux sont la production primaire de nourriture et des cultures marchandes, le business du transport impliquant les bus de passagers, les taxes et les services de location de voiture, les salons de coiffure et les salons de beauté, les agences pour l'emploi, les agences immobilières, les meuniers, le secteur du tabac, les agences de publicité, le secteur laitier et de la vente d'art et d' artisanats locaux.

M. Magosvongwe a par ailleurs déclaré que les banques étrangères, y compris la Barclays et la Standard Chartered Bank, seront soumis à la loi sur l'indigénisation. Cette loi, poussée par le Zanu-PF, fait l'objet de controverses depuis le début. Pour les critiques, elle éloignera les capitaux étrangers dont le pays d' Afrique australe a terriblement besoin. Cependant, des signes montrent que le nouveau gouvernement, en place depuis juillet, adoptera une approche plus douce concernant l'application de la loi.

@xinhua

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau