Voici la première femme à intégrer la liste des 25 terroristes les plus recherchés par le FBI

Joanne Chesimard est accusée d'avoir tué un policier il y a plus de quarante ans

joanne-chesimard.jpg

Il y a une première à tout. Joanne Chesimard, accusée d'avoir tué un policier il y a plus de 40 ans et soupçonnée de s'être réfugiée à Cuba, est devenue jeudi la première femme à figurer dans la liste des 25 «terroristes les plus recherchés» du FBI, a annoncé l'agence fédérale américaine. Joanne Chesimard, connue sous le nom d'Assata Shakur, appartenait à l'Armée de libération des noirs, une organisation américaine d'extrême gauche qui s'est engagée dans les années 70 dans la lutte armée pour la cause des noirs.

Marraine du rappeur Tupac Shakur

Marraine du rappeur Tupac Shakur, tué par balle en 1996 à Las Vegas, elle est accusée d'avoir tué un policier dans le New Jersey (nord-est des Etats-Unis), lors d'une fusillade le 2 mai 1973, avec deux complices. Après avoir fui, Joanne Chesimard est arrêtée et accusée en 1977 d'assassinat. Condamnée à la perpétuité, elle parvient à s'enfuir de nouveau de prison deux années après. La militante a été repérée à Cuba en 1984, où elle serait toujours, affirme le FBI. Joanne Chesimard «est la seconde ressortissante américaine à être intégrée à cette liste» des 25 personnes les plus recherchées par le FBI, qui promet une récompense d'un million de dollars (environ 762.000 euros) pour leur localisation. Le New Jersey promet lui aussi un million de dollars de récompense.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau