Un tweet annonce Obama blessé, Wall Street plonge

Les mesures de sécurité ont été renforcées autour de la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), depuis les attentats de Boston du 15 avril 2013.

maison-blanche.jpg

"Deux explosions à la Maison Blanche et Barack Obama est blessé." Ce court message, posté, mardi 23 avril, sur le compte Twitter de l'agence américaine Associated Press (AP), a donné des sueurs froides à Wall Street. Pourtant, il s'agissait d'un "faux". L'agence a immédiatement suspendu son compte @AP et diffusé un message rectificatif sur un autre compte institutionnel : "Le compte Twitter @AP a été piraté. Le tweet concernant deux explosions à la Maison Blanche est faux."

REUTERS

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau