Togo: trois opposants inculpés dans une affaire d'incendie des marchés

Trois responsables d'une coalition de l'opposition togolaise ont été inculpés dans l'affaire des incendies de deux marchés du pays, a indiqué mercredi à l'AFP leur avocat

oposant.jpg

Trois responsables d'une coalition de l'opposition togolaise ont été inculpés dans l'affaire des incendies de deux marchés du pays, a indiqué mercredi à l'AFP leur avocat. "Zeus Ajavon, Jil Benoît Afangbédji et Raphaël Kpandé-Adzaré ont été inculpés mardi de +complicité de destruction de biens publics et de groupement de malfaiteurs+ dans l'affaire des incendies après avoir été entendus par le juge", a déclaré leur conseil Dodji Apévon à l'AFP, précisant "qu'ils ne sont pas arrêtés".

M. Ajavon est le coordinateur du collectif "Sauvons le Togo" (CST), qui réunit plusieurs partis d'opposition et des membres de la société civile togolaise, dont font aussi partie les deux autres opposants inculpés.

"Ce qui est inquiétant, c'est qu'ils ne doivent plus faire des déclarations publiques sur ce dossier. Ces trois avocats sont des responsables du CST. Nous en déduisons finalement que c'est le collectif dans son ensemble qui est visé par la procédure en cours", a ajouté l'avocat.

Le principal marché de Lomé et le marché de Kara, à 420 km au nord de la capitale togolaise, avaient été ravagés en janvier par des incendies qui n'ont pas fait de victime mais ont occasionné des pertes financières importantes --environ 6 milliards de F.CFA (soit 9 millions d'euros)-- selon les résultats d'une commission mise en place par le gouvernement. Le gouvernement avait dénoncé des "actes criminels" et ouvert une enquête.

Au total, 24 personnes ont été placées sous mandat de dépôt dans cette affaire, parmi lesquelles plusieurs membres de l'opposition. L'ancien Premier ministre togolais et responsable de l'opposition Agbéyomé Kodjo, qui faisait partie des personnes interpellées, a été remis en liberté lundi soir.

© 2013 AFP

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau