Sondage - Avec 70 % d'opinions négatives, Hollande au plus bas !

Conséquence de l'affaire Cahuzac, le président perd 5 points dans notre baromètre Ipsos-"Le Point" et atteint le record de 70 % d'opinions défavorables.

hollande-2.jpg

Au début de l'année, l'impopularité du président avait marqué le pas. Elle s'envole ce mois-ci, franchissant le seuil symbolique des 70 %. C'est l'effet direct de l'onde de choc provoquée par l'affaire Cahuzac, puisque l'enquête réalisée par notre partenaire a été effectuée les 5 et 6 avril, trois jours après les aveux de l'ancien ministre du Budget mardi 2 avril. Il n'est plus question de savoir si Hollande est le président le plus rapidement impopulaire de la Ve république.

En effet, il bat désormais tous les records : 70 % des Français jugent défavorablement l'action de François Hollande, dont 39 % très défavorablement, 10 points de plus qu'en mars. Il est en chute libre chez les électeurs qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle (- 10,2 % d'opinion favorable). En ce début du mois d'avril, 26 % des sondés portent un jugement favorable sur l'action du chef de l'État (- 5 points).

Fait notable, le président est en première ligne. Car si Jean-Marc Ayrault ne flamboie pas particulièrement, il souffre d'un désaveu moins cinglant. Le Premier ministre perd 3 points d'opinions favorables, à 28 %, soit deux petits points de plus que le locataire de l'Élysée. Piètre consolation donc pour l'hôte de Matignon : non seulement il fait mieux que son mentor, mais il reste en deçà des records d'impopularité détenus par Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin. Par ailleurs, il progresse de 2,3 % chez les électeurs de Mélenchon et ne recule que de 2,5 % chez ceux de François Bayrou.

Les "sans-casseroles"

Sur les 38 personnalités testées, 34 voient leur taux d'opinions défavorables augmenter, signe d'un rejet généralisé. Manuel Valls conserve la tête du classement, avec 52 % d'opinions favorables, mais lui aussi voit les opinions défavorables flamber de 8 points, à 33 %. Le grand gagnant du sondage n'est autre que François Bayrou, qui passe de la 14e à la 9e place avec 43 % d'opinions favorables, en hausse de 7 points. Bayrou reçoit le renfort des sympathisants PS, chez qui il grimpe de 13 points, contre 5 points à l'UMP. Bon sondage également pour François Fillon (47 % d'opinions favorables), qui dépasse Nicolas Sarkozy (45 % d'opinions favorables) en s'installant à la 3e place, avec un gain de 3 points. Chez les sympathisants UMP, Fillon progresse de 11 points et atteint 76 % de bonnes opinions.

Mais Nicolas Sarkozy reste le préféré avec 85 % de bonnes opinions. On voit bien que, au travers des montées de Bayrou et de Fillon, l'opinion se tourne vers des figures rassurantes qui n'ont aucune casserole connue à ce jour. Dernier enseignement : l'affaire Cahuzac ne semble pas (encore ?) profiter aux extrêmes : Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen continuent à se tenir dans un mouchoir, respectivement 17e et 18e. La leader frontiste gagne 2 points à 33 % d'opinions favorables, tandis que le coprésident du Parti de gauche reste stable (+ 1 point à 35 % d'opinions favorables).

Sondage IPSOS/Le Point effectué les 5 et 6 avril auprès de 976 personnes.

AFP

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau