RCA : François Bozize : « Djotodia est synonyme de chaos.

C'est l’enfer qu’il a amené au pays ; l’incompétence notoire, la mort des Centrafricains, des Tchadiens, des Congolais, des Français... sa crédibilité complètement anéantie…

Djotodia

Je crois que la seule solution pour lui, c’est de se prononcer sur sa démission, pour que la situation soit maîtrisée une fois pour toutes. » L’ex-président Centrafricain a décidé de rompre le silence depuis la France où il est en exile politique. Depuis le 05 Décembre date à la quelle les chaos ont commencé en République Centrafricaine, François Bozize qui est pointé de doigt par les nouvelles autorités de Bangui n’avait toujours rien dit sur son implication ou non dans les violences qui ont déjà fait des milliers de morts. Sur les antennes d’une radio française ce 02 Janvier 2014, le president renversé en Mars dernier par le groupe rebelle de la Séleka appelle ses compatriotes centrafricains au calme.

En répondant au président de la transition Michel Djotodia qui lui impute la responsabilité des violences qui ont émaillé le pays ces derniers mois, François Bozize nie son implication dans la formation du groupe rebelle anti-balaka et accuse plutôt la Séleka de tout le désordre qui se passe en Centrafrique. « C’est la Seleka qui a amené le désordre dans le pays, la misère et la mort. Le phénomène anti-Balaka vient de se manifester à la suite des exactions de Seleka à l’intérieur du pays.

C’est ça qui a provoqué l’avènement des anti-Balaka ! De ma position (en exil, ndlr), je n’ai pas formé une rébellion appelée anti-Balaka ! » Pour sortir la RCA de la crise actuelle, Francois Bozize propose ceci : « d’abord le recours à la légalité constitutionnelle, après avoir maîtrisé les Séleka et avoir regroupé l’armée tchadienne de manière distincte... Et (ensuite) Djotodia se prononce définitivement sur sa démission, car pour nous, Djotodia est synonyme de chaos. C'est l’enfer qu’il a amené au pays ; l’incompétence notoire, la mort des Centrafricains, des Tchadiens, des Congolais, des Français... sa crédibilité complètement anéantie… Je crois que la seule solution pour lui, c’est de se prononcer sur sa démission, pour que la situation soit maîtrisée une fois pour toutes. » Une démission qui n’est pas de tout à l’ordre du jour du président de la transition.

PETER KUM/ etudiantados.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau