Première bénédiction solennelle “Urbi et Orbi” du pape François

CITE DU VATICAN – Le pape François, qui prononçait dimanche sa première bénédiction solennelle “Urbi et orbi” place Saint-Pierre, a lancé un appel à la paix dans le monde et souhaité une solution diplomatique aux vives tensions dans la péninsule coréenne.

554178-le-pape-benoit-xv-1.jpg

“Paix en Asie, surtout dans la péninsule coréenne, pour que soient surmontées les divergences et que mûrisse un esprit renouvelé de réconciliation”, a déclaré à l’occasion de Pâques le pape argentin, élu le 13 mars à la succession de Benoît XVI.

La Corée du Nord a multiplié les annonces bellicistes ces dernières semaines, dénonçant l’accord d’armistice conclu avec les Etats-Unis dans la péninsule en 1953, menaçant de lancer une attaque nucléaire préventive et se déclarant en état de “guerre” avec la Corée du Sud.

Du balcon dominant la place, où se pressaient selon le Vatican au moins 250.000 personnes, l’ancien cardinal Jorge Bergoglio a également appelé à la paix entre Israéliens et Palestiniens, à l’arrêt de la guerre civile en Syrie et à des solutions politiques aux conflits en cours dans plusieurs pays d’Afrique comme le Mali et la Centrafrique.

“Paix pour le Moyen-Orient, en particulier entre Israéliens et Palestiniens, qui travaillent à trouver la route de la concorde, afin qu’ils reprennent avec courage et disponibilité les négociations pour mettre fin à un conflit qui dure désormais depuis trop de temps”, a dit le pape.

DÉFENDRE L’ENVIRONNEMENT

“Paix en Irak, pour que cesse définitivement toute violence, et, surtout, pour la Syrie bien-aimée, pour sa population blessée par le conflit et pour les nombreux réfugiés qui attendent aide et consolation”.

“Paix pour l’Afrique, encore théâtre de conflits sanglants. Au Mali, afin qu’il retrouve unité et stabilité ; et au Nigeria, où malheureusement ne cessent pas les attentats qui menacent la vie de tant d’innocents et où de nombreuses personnes, même des enfants, sont retenues en otage par des groupes terroristes.”

“Paix dans l’est de la République Démocratique du Congo et en République Centrafricaine, où nombreux sont ceux qui sont contraints à laisser leurs maisons et vivent encore dans la peur”, a continué le souverain pontife.

Le pape François, qui a fait de la défense de l’environnement l’une des marques de fabrique de son pontificat, s’est également élevé contre “l’exploitation inéquitable des ressources naturelles” et a appelé les fidèles à être “des gardiens responsables de la Création”.

Le pape, qui a choisi son nom d’après saint François d’Assise, lequel symbolise une vie frugale, s’est élevé contre les “gains faciles”:

“Paix au monde entier, encore si divisé par l’avidité de ceux qui cherchent des gains faciles, blessé par l’égoïsme qui menace la vie humaine et la famille, égoïsme qui continue la traite de personnes, l’esclavage le plus répandu en ce vingt et unième siècle”.

Reuters

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau