LOBBYING: Le Tchad demande le départ de Bozizé du Cameroun

Mercredi dernier, le Pm tchadien qui a été reçu par le Président de la République lui a également demandé d'accepter de recevoir le Président de transition en Rca.

bozize-vise-0078-ns-600.jpg

Alors que le Président de transition en Centrafrique, Michel Djotodia, était à N'Djamena le mardi 14 mai, pour une visite de travail, le Premier Ministre tchadien, Joseph Dadnadji Djimrangar et quelques membres du gouvernement tchadien atterrissaient à Yaoundé. Officiellement, il était question, pour le Premier Ministre (Pm) tchadien et sa suite, de rencontrer le Président de la. République du Cameroun, le lendemain à 13h pour reparler de deux points évoqués lors de la visite éclaire de Idriss Deby Itno à Yaoundé en décembre 2011. Il s'agit notamment du projet de ligne de chemin de fer qui relierait Yaoundé et N'Djamena, et d'appeler à une renégociation des droits de transit du pipeline Tchad-Cameroun. Si ces deux sujets ont effectivement été évoqués au cours de l'entretien qui a duré une heure environ, M. Dadnadji a également évoqué, de la part du Président tchadien, Idriss Deby Itno, un point quelque peu embarrassant: la présence de l'ancien Président centrafricain, François Bozizé du Cameroun.

Les autorités tchadiennes voient en effet d'un œil méfiant la présence de l'ancien Chef d'Etat centrafricain au Cameroun et le traitement de faveur qui lui a été réservé par Yaoundé. Bozizé à Yaoundé représente en effet, selon les autorités tchadiennes, un danger pour la stabilité tant pour le régime de Bangui que celui de N'djamena et, éventuellement, Yaoundé, argue-t-on. D'où l'urgence pour le Cameroun, estime-t-on du côté de N'Djamena, de ne pas accorder l'exil à M. Bozizé et de le renvoyer ailleurs qu'en Afrique centrale. C'est dans ce sens qu'a également été négociée la visite du Président de transition en Centrafrique, Michel Djotodia, au Président Biya. Après N'djamena en début de semaine, M. Djotodia a été annoncé à Libreville puis Yaoundé.

Une destination sur laquelle aucun accord n'a été donné pour l'instant. Du moins, pas au cours de la visite des émissaires tchadiens de mercredi dernier. On se souvient qu'au lendemain de son éviction du pouvoir le 25 mars 2013, François Bozizé était annoncé par les officiels camerounais, notamment par le Secrétaire Général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, en transit au Cameroun.

«Le Président Bozizé a trouvé refuge au Cameroun en attendant son départ vers un autre pays d'accueil». Comme points de chute probables, on citait alors le Bénin, le Togo ou le Maroc.... Un départ qui, selon toute vraisemblance n'est plus à l'ordre du jour à Yaoundé. Puisque Bozizé a déjà pris ses quartiers au golf, à Yaoundé. Une situation qui donne des insomnies à Bangui, et préoccupe au haut niveau le mentor centrafricain, Idriss Deby Itno.

© DORINE EKWÈ | Camerou-info.net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau