Les rescapés de la fusillade de Newtown reprennent le chemin de l'école

Les élèves de l'école Sandy Hook, où un jeune de 20 ans a ouvert le feu le 14 décembre, tuant 26 personnes dont une vingtaine d’enfants, retrouvent aujourd’hui leurs classes. Une nouvelle école ultra-sécurisée a été aménagée non loin de Newtown.

Vingt jours après le traumatisme qu’ils on vécu, les élèves de Sandy Hook vont retrouver les bancs de leur école. Les rescapés de cet établissement de Newtown, petite ville du Connecticut théâtre d'une fusillade qui a coûté la vie à 26 personnes - dont 20 enfants de CP - le 14 décembre dernier, retrouvent pour la première fois ce jeudi dans des salles quasi identiques à leurs anciennes classes les bureaux et les chaises qu’ils ont laissés. Seule différence : leur nouvel établissement ultra-sécurisé n’est pas situé à Newtown mais à une dizaine de kilomètres de là, dans la ville voisine de Monroe. Le collège Chalk Hill, fermé l'an dernier, a en effet été repeint, adapté et rebaptisé "école primaire de Sandy Hook", pour accueillir les quelque 500 rescapés.

Selon la responsable locale des écoles, Janet Robinson, tous ces objets ont été transportés pour aider les enfants à reprendre une routine jugée indispensable. La nouvelle école a également été décorée de milliers de papiers en forme de flocons de neige réalisés par d'autres élèves de Newtown mais aussi du pays tout entier.

Vingt jours après le traumatisme qu’ils on vécu, les élèves de Sandy Hook vont retrouver les bancs de leur école. Les rescapés de cet établissement de Newtown, petite ville du Connecticut théâtre d'une fusillade qui a coûté la vie à 26 personnes - dont 20 enfants de CP - le 14 décembre dernier, retrouvent pour la première fois ce jeudi dans des salles quasi identiques à leurs anciennes classes les bureaux et les chaises qu’ils ont laissés. Seule différence : leur nouvel établissement ultra-sécurisé n’est pas situé à Newtown mais à une dizaine de kilomètres de là, dans la ville voisine de Monroe.

Le collège Chalk Hill, fermé l'an dernier, a en effet été repeint, adapté et rebaptisé "école primaire de Sandy Hook", pour accueillir les quelque 500 rescapés. Selon la responsable locale des écoles, Janet Robinson, tous ces objets ont été transportés pour aider les enfants à reprendre une routine jugée indispensable. La nouvelle école a également été décorée de milliers de papiers en forme de flocons de neige réalisés par d'autres élèves de Newtown mais aussi du pays tout entier.

Par Emmanuel SAINT-MARTIN , envoyé spécial de France 24

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau