LAMPEDUSA : LES MORTS AURONT LA NATIONALITÉ ITALIENNE, MAIS PAS LES SURVIVANTS…

lampedusa-drame.jpg

La tragédie de Lampedusa continue avec les opérations de repêchage de corps en Méditerranée. Le premier ministre italien a annoncé que les morts recevront la nationalité italienne. Ce qui n’est pas le cas des survivants qui sont toujours considérés comme illégaux, et risquent amende et expulsions. C’est une information du journal espagnol El Pais.

Le Premier ministre italien, Enrico Letta a annoncé vendredi, lors de la journée de deuil national que tous les migrants morts noyés et rejetés sur les côtes de Lampedusa recevront la nationalité italienne à titre posthume. Le nombre de corps repêchés s’élève, à ce jour, à 255. Un chiffre qui peut encore augmenter, car les estimations quant à elles s’élèvent à plus de 300 morts.

Pas les mêmes privilèges pour les survivants

Par contre, les survivants n’auront pas les mêmes privilèges que les morts. L’immigration clandestine étant un délit, les migrants risquent un retour forcé vers leur pays d’origine et une amende s’élevant jusqu’à 5000 euro. Pendant que le premier ministre annonçait l’octroi de la nationalité italienne aux corps repêchés, le parquet d’Agrigente (Sicile) a accusé 114 adultes rescapés de délit d’immigration clandestine.

Les morts seront enterrés dans un cimetière en Sicile. Comme ils sont non identifiables, ils recevront un cercueil avec un numéro, et pourront reposer en paix.

Le maire de Rome, Ignazio Marino a annoncé que les 155 survivants de la tragédie seraient accueillis dans la capitale « en signe de rébellion contre la résignation et l’indifférence ».

Safia Bihmedn

SOURCE : http://www.rtl.be/info/monde/international 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau