Kate et William : tout est prêt pour leur "royal baby" !

L'accouchement royal est imminent... Toutes les infos sur le futur bébé de la couronne!

londres-1703267-jpg-1573652.jpg

Clinique. L'enfant naîtra à l'hôpital St Mary à Londres, dans une aile privée. Kate Middleton disposera d'une suite rénovée, sous la surveillance d'Alan Farthing, le chirurgien gynécologue de la reine Élisabeth elle-même. Prix à la journée: 5 900 euros. La jeune mère ne devrait rester qu'un jour ou deux, sauf en cas de césarienne.

Nanny. Kate ne souhaite pas de nurse à domicile, elle préfère élever son enfant au plus près, mais parviendra-t-elle à s'imposer face à un pesant protocole ? Elle ne pourra pas se passer d'aide, ne serait-ce que pour assumer ses obligations officielles, et devrait faire appel à une professionnelle selon ses besoins.

Grand-mère. Diana n'étant plus de ce monde, c'est la mère de Kate, Carole Middleton, qui prendra la première place dans la sphère intime de l'enfant. Après la naissance, les jeunes parents devraient d'ailleurs passer six semaines chez les Middleton, dans leur propriété du Berkshire, confirmant l'ascendant que prend la mère de Kate sur sa fille. Les plus conservateurs s'offusquent déjà de voir le futur roi - ou la future reine - élevé en partie par une ancienne hôtesse de l'air...

Business. La naissance royale devrait générer environ 300 millions d'euros de chiffre d'affaires dans les deux mois qui suivront. Selon les experts du Centre for Retail Research, les Britanniques pourraient à eux seuls dépenser plus de 70 millions d'euros en alcool et 30 millions en nourriture pour fêter l'événement !

Prénom. La grande inconnue et l'objet de tous les paris. L'enfant étant appelé à régner, il devrait porter un prénom traditionnel, qui s'inscrit dans la longue dynastie britannique, comme George, Henry ou Charles, s'il s'agit d'un garçon. Pour une fille, Victoria, Mary ou pourquoi pas Diana, qui a la cote. L'enfant naîtra d'ailleurs sous le signe du cancer, comme sa défunte grand-mère.

Dynastie. Fille ou garçon, l'enfant montera sur le trône et portera en attendant le titre de prince (ou princesse) de Cambridge. Il sera troisième dans l'ordre de succession, derrière Charles, le fils d'Élisabeth, et le prince William, appelé également à devenir roi. La règle successorale a été modifiée en ce sens : la primogéniture masculine a été supprimée, en accord avec les gouvernements du Commonwealth. Si Élisabeth a ceint la couronne, c'est tout simplement parce qu'elle n'avait pas de frère...

Cadeaux. Les futurs parents sont noyés sous les présents de toutes sortes : peluches, tricots, produits de toilette, livres et jouets venus du monde entier, qui devraient être distribués à des organismes de charité. Parmi les plus originaux, des coussinets de soutien-gorge et des préservatifs, envoyés officiellement par le gouvernement finlandais... De son côté, un artiste polonais a sculpté un berceau gothique dans du bois de chêne. Quant au Canada, il a prévu d'illuminer les chutes du Niagara en rose ou bleu, selon le sexe de l'enfant.

William. Le jeune papa, pilote d'hélicoptère au sein de la Royal Air Force, a prévu de prendre quinze jours de congé parental et compte bien assister à l'accouchement de son premier enfant. Il devrait ensuite lever le pied sur sa carrière militaire et prendre toute sa place au sein des obligations de la couronne. Ce qui lui permettra de rester plus proche de sa famille.

Baptême. Les Windsor ont pour habitude de vite baptiser leurs héritiers, en principe de quatre à six semaines après la naissance. Selon le magazine Gala, la cérémonie pourrait avoir lieu dès septembre. Le prince Harry et Pippa Middleton, frère et soeur des parents, sont d'ores et déjà donnés favoris.

Annonce. Le protocole en la matière est très précis : une lettre précisant le sexe, le poids et l'heure de naissance de l'enfant sera apportée sous escorte policière depuis l'hôpital jusqu'au palais. Une fois la souveraine informée, la missive sera exposée sur un chevalet dans la cour de Buckingham, où se tient la relève de la garde. En réalité, William aura déjà donné les principales informations à sa grand-mère grâce à un mobile ultra-sécurisé... La naissance sera saluée par 62 coups de canon depuis la tour de Londres. 

@AFP

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau