GUERRE AU MALI : QUI VA PAYER LA NOTE ?

destructions-islamistes-mal.jpg

 Toute guerre a un coût et il faudra bien un préposé pour payer l’addition. Engagé dans une guerre pour recouvrer l’intégralité de son territoire, le Mali devra forcément penser à l’après guerre. Une fois que l’occupant aura fini de débarrasser le plancher, la facture devra forcément être honorée. Par qui ? Le Mali, on n’en pense pas une seule seconde car ce pays n’est pas aussi nanti que le Koweit ou l’Irak pour préfinancer.

Quid de la Cedaeo, une goutte d’eau dans le financement de cette guerre qui commence à perdurer. On pensait à une guerre éclair, mais les islamistes ne semblent pas nés de le pluie d’hier, même s’il n’a pas plu. Du reste, l’addition sera présentée pour la reconstruction et de ce point de vue, les entreprises françaises ont pour ne pas dire, la totalité du marché. L’engagement de Paris a un coût et le Mali devra se préparer à passer à la caisse. Pour nous autres sénégalais, sur qu’on participera à l’effort de guerre mais à quelle hauteur car nos finances publiques à force d’être mises à contribution risquent de virer au néféré nak comme dirait l’autre.

© Source : Rewmi. Com/ ID

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau