Grande-Bretagne - Les enfants de l'infirmière victime du canular sont "brisés"

Les enfants de l'infirmière qui s'est suicidée après un canular téléphonique à l'hôpital où était soignée l'épouse du prince William se sont dits "brisés", lors d'une messe samedi à Londres, par la mort de leur mère, dont les obsèques auront lieu lundi en Inde. Les adolescents tenaient par la main et le bras leur père, en costume sombre, à leur arrivée en la cathédrale de Westminster pour la messe pour "le repos de l'âme" de Jacintha Saldanha, 46 ans. "Nous sommes brisés", a déclaré Lisha, 14 ans, la fille de Jacintha Saldanha, dans un hommage rendu à sa mère et lu sur le parvis de la cathédrale. "La maison est vide sans ta présence. Il y a un vide impossible à combler, maman. Repose en paix et, s'il te plaît, veille sur nous jusqu'à ce qu'on te retrouve au paradis", a-t-elle ajouté aux côtés de son père et de son frère.

"Les événements de la semaine passée ont brisé nos vies. On ne pouvait pas prévoir la tragédie qui nous est arrivée", a ajouté Benedict Barboza, le mari de Jacintha Saldanha. Il a tenu à remercier "tout le monde pour son énorme soutien", en particulier "le duc et la duchesse de Cambridge (le prince William et son épouse, NDLR) pour leurs mots de réconfort". "Tu étais la lumière dans ma nuit, tu m'as toujours montré le chemin", a-t-il ajouté, en parlant de son épouse. "Une partie de moi a été amputée. Je chérirai jusqu'au restant de mes jours nos 19 ans de vie commune (...). Je t'aime pour toujours et tu me manqueras à jamais."

Trois notes

Les obsèques de l'infirmière, qui travaillait à l'hôpital londonien King Edward VII, seront organisés lundi en Inde, dans une église catholique à Shirva, la ville d'origine de Jacintha Saldanha, dans l'État du Karnataka (sud-ouest), a annoncé samedi un proche de la famille. L'infirmière a été retrouvée pendue dans les logements réservés aux infirmières le 7 décembre, trois jours après avoir été abusée au téléphone par des animateurs d'une radio australienne, qui s'étaient fait passer pour la reine Élisabeth II et le prince Charles, respectivement la grand-mère et le père du prince William.

Le 3 décembre au petit matin, Jacintha Saldanha avait passé la communication à une collègue du service où se trouvait Kate, l'épouse du prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône. La collègue de Jacintha Saldanha avait alors donné aux présentateurs de la radio australienne des nouvelles de la jeune femme, enfreignant les règles de confidentialité concernant les patients. Les raisons du geste de Jacintha Saldanha n'ont pas été révélées. Mais l'infirmière a laissé trois notes.

Selon le journal The Guardian, une de ces notes évoque le canular, l'autre donne des instructions pour ses funérailles, et la troisième "concerne l'hôpital et contient des critiques sur le personnel". L'hôpital King Edward VII, où était soignée Kate pour de fortes nausées en début de grossesse, a assuré avoir soutenu son employée qui n'a fait l'objet d'aucune "mesure disciplinaire". La radio australienne 2Day FM, auteur du canular, a elle offert 500 000 dollars australiens (environ 400 000 euros) à la famille de l'infirmière et suspendu "jusqu'à nouvel ordre" les deux animateurs qui avaient passé le coup de téléphone.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/12/2012