GABON : ALI BONGO PLUS AUCUNE MATIÈRE PREMIÈRE NE SERA EXPORTÉE SANS UNE TRANSFORMATION LOCALE

 

yves2.jpg

A l’occasion de la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, le chef de l’Etat a prononcé le 16 août un discours bilan sur son action présidentielle et a indiqué le chemin qu’il envisage pour faire du Gabon un pays émergent à horizon 2025.

Pour ce faire, l’ambition d’Ali Bongo Ondimba est d’arriver ères premières brutes sur place à promouvoir l’émergence d’une nouvelle classe d’entrepreneurs gabonais susceptibles de créer des emplois durables, à dynamiser l’administration publique pour plus d’efficacité et à mettre en place son programme de projets structurants afin de réduire la forte dépendance pétrolière.

Transformation de matieres  premières brutes sur place

  Ali Bongo a réaffirmé dans son discours sa volonté d’empêcher toute exportation de matière première brute sans qu’une première transformation ne soit effectuée sur le sol gabonais : « Comme je l’ai indiqué à l’occasion du TICAD 5, plus aucune matière première issue de notre pays ne sera exportée sans avoir subi une transformation locale au préalable. »

Le Gabon, deuxième producteur mondial de manganèse a pu imposer aux principaux opérateurs miniers de la filière manganèse une transformation d’une partie de la production brute exportée. « Je vous annonce donc que pour la première fois, en 52 ans d’exploitation, une partie du manganèse produit au Gabon sera désormais transformée dans notre pays. » a ajouté le Président.

source:Negronews

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau