: Des faussaires camerounais arrêtés à Kaboul en possession de 3 millions d'euros contrefaits

 

Faussaire

Les faussaires Rechercher faussaires -

Cliquez pour AgrandirCameroun: Des faussaires camerounais arrêtés à Kaboul en possession de 3 millions d'euros contrefaits© koaci.com- Dimanche 7 Décembre 2014- De nombreux camerounais de la Diaspora savent tenir leur rang de champions du monde en escroquerie. Trois d’entre ’eux en compagnie de deux nigérians ont été arrêtés à Kaboul Rechercher Kaboul en Afghanistan en possession de 3 millions d’euros et dollars contrefaits, a appris koaci.com de source médiatique.

Selon les informations publiées par camer.be, trois camerounais et 2 autres nigérians dont les âges et les noms n’ont pas été rendus publics, ont été arrêtés ce mercredi 03 décembre 2014 à Kaboul Rechercher Kaboul en Afghanistan, en possession de faux billets estimés à 3 millions de faux euros Rechercher euros et dollars.

Mode opératoire

Les escrocs camerounais et nigérians, n’habitaient pas un domicile fixe. Ils se déplaçaient constamment avec leurs affaires. Pour appâter leurs victimes, les faussaires Rechercher faussaires utilisaient leurs compagnes. Toutes, des belles de nuit, qui avaient pour principale mission de séduire de riches clients, apprend-on.

Selon notre confrère, la direction nationale de sécurité Afghane, affirme avoir saisi de fausses coupures d’euros et de dollars d’une valeur nominale de 3 millions et un impressionnant arsenal constitué de papiers prêts à utilisation pour dupliquer les billets de banque, des bouteilles contenant plusieurs produits chimiques, de la poudre, plusieurs machines à couper.

Les suspects arrêtés ont été présentés à la presse. Ils étaient liés à plusieurs hommes d’affaires installés dans plusieurs villes afghanes. Pour la suite de l’histoire, la technique utilisée était simple. Les « feymen » camerounais (appellation locale d’escrocs de grands chemins spécialisés dans l’extorsion des fonds Ndlr), recevaient leurs clients dans des suites présidentielles louées dans des hôtels afghans.

Ils teintaient devant leurs clients des billets authentiques au départ. Avec un produit noir donnant l’illusion d’un simple papier noir qu’il suffisait de décolorer avec un produit spécial. Après la démonstration, ils remettaient les billets lavés à leurs clients à qui ils demandaient de faire des tests en procédant à des achats ou des dépôts bancaires.

Les victimes, satisfaits de l’essai revenaient devant les escrocs qui leur exigeaient de plus grosses sommes d’argent pour la suite de l’opération. La police a été alertée lorsqu’un homme d’affaires Afghan s’est fait escroqué. Les escrocs camerounais et nigérians, sont actuellement en détention en attendant d’être présentés devant le juge. Difficile situation pour ces faussaires Rechercher faussaires dans un pays où le Cameroun et le Nigéria ne possèdent ni ambassades ni de consulats.

Armand Ougock, Yaoundé

Koaci

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau