Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, « Je ne peux pas être visé par la CPI »

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, « Je ne peux pas être visé par la CPI »Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a assuré lundi ne pas être visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), se disant d’une “sérénité inébranlable’’ face aux écrits d’une partie de la presse qui soutiennent le contraire.

Soro

« Ce sont des fantasmes de certains politiciens qui espèrent me voir à la CPI, Je ne peux pas être visé par la CPI », a affirmé Guillaume Soro, lors de “L’Invité de la Rédaction’’, une tribune d’échanges avec les journalistes du quotidien pro-gouvernemental Fraternité Matin. « Si j’étais visé par la CPI, je n’aurais pas présidé le vote des députés sur la ratification du traité de la CPI », a expliqué M. Soro qui se dit “d’une sérénité inébranlable sur mon supposé transfert à la Cour Pénale internationale (CPI) ».

Après les violences post-électorales survenues entre novembre 2010 et avril 2011 en Côte d’Ivoire qui ont officiellement fait près de 3.000 morts, la Cour pénale internationale a émis des mandats d’arrêts contre des personnalités ivoiriennes pour leur implication présumée dans cette crise. L’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo et l’un de ses proches, le leader des “Jeunes Patriotes’’ Charles Blé Goudé sont incarcérés à La Haye.

Sur la base de l’engagement de la CPI de poursuivre toutes les parties engagées dans le conflit, une partie de la presse soutient régulièrement que M. Soro, qui a dirigé pendant une décennie la rébellion nordiste des Forces nouvelles (FN), ne devrait pas échapper à des poursuites. La Cour n’a pas encore officiellement émis de mandat contre le président de l’Assemblée nationale. Mais la presse proche de l’opposition annonce plusieurs mandats encore sous scellés qui viseraient des proches du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Si la CPI avait un début de soupçon à mon égard, la CPI ne m’aurait pas invité à sa tribune aux États-Unis », a insisté M. Soro.

© Alerte-info.net : Serge Alain Koffi

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau