BONOUA : EN PÈLERINAGE, DEUX FIDÈLES CHRÉTIENS SURPRIS EN PLEINS ÉBATS SEXUELS : COTE D'IVOIRE

ebats-sexuels.jpeg

Et dire que cette retraite était censée les mettre à l'abri de toute tentation. Hélas ! Ces fidèles chrétiens n'ont pu résister.

Comment ont-ils pu se laisser envahir par une telle envie ? Et comment oser faire « ça » dans cet endroit qui respirait le parfum de la spiritualité… Dieu a décidé de les dévoiler. Les pèlerinages chrétiens, cette église en organise régulièrement. Et ce, pour donner l'opportunité à tous les fidèles, du moins à ceux qui en ont envie, de rester en communion parfaite avec Dieu et la Sainte Vierge. Pour cette fin de mois d'avril, c'est la ville de Bonoua qui a été choisie pour abriter ce pèlerinage. Ils étaient nombreux à s'inscrire. Et le jour du départ, tous les fidèles désireux d'y participer ont répondu présent. C'est donc dans une ambiance amicale et conviviale que le convoi se met en branle. Destination, Bonoua. Plus précisément le centre "Don Orion'' situé à l'entrée de la ville.

Une fois sur place, les organisateurs prennent le soin de diriger les chrétiens venus d'Abidjan, vers les sites prêts à les accueillir. Bien sûr, les hommes à une centaine de mètres des femmes. L'ambiance est bon enfant jusqu'à ce qu'une scène des plus surprenantes se produise. A une heure avancée de la nuit, pendant que des personnes commises à la surveillance des lieux, font la sentinelle, ils entendent des soupires et gémissements.

Naturellement, ces ''scouts'' (c'est comme ça qu'on les appelle) font un peu plus attention. Dans la broussaille, loin des locaux abritant les pèlerins, ils aperçoivent un couple.

Un homme et une jeune femme en pleins ébats sexuels. Cette scène surréaliste ne les laisse pas indifférents. Ils décident de se diriger vers ces deux libertins en mal de sensation aux abords de la maison de Dieu : « Eh ! Que faites-vous comme ça-là ? »

. Assurément, les deux tourtereaux n'ont eu aucune réponse à donner si ce n'est se rhabiller rapidement. Couverts de honte, ces deux fidèles visiblement génés de s'être laissés emporter par la tentation sexuelle, ont d'abord plaidé auprès des scouts pour que l'information ne soit pas divulguée, avant de rejoindre chacun son "camp''. Si l'information concernant cet acte incompréhensible ne s'est pas propagée comme une traînée de poudre, l'un des pèlerins présent cette nuit-là n'a pas manqué de nous dire : « Ce sont les scouts qui les ont surpris pendant qu'ils faisaient « ça »dans la broussaille.

Nous étions tous étonnés de savoir que des pèlerins pouvaient faire des choses pareilles dans le centre. Et pourtant, les femmes ont été logées loin de nous ». Les deux tourtereaux n'ayant pas été identifiés, ont pu terminer le pèlerinage. Mais certainement avec le coeur loin d'être tranquille. On ne saura peut-être jamais qui sont ces fidèles chrétiens pour qui les objectifs de cette randonnée spirituelle sont loin d'être attein .

source: autre presse

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau