BONI YAYI DISSOUT L'INTÉGRALITÉ DU GOUVERNEMENT

boni-yayi.jpg

Le chef de l’État béninois, Boni Yayi, a pris une décision radicale

Le chef de l’État béninois, Boni Yayi, a pris une décision radicale, jeudi 8 août, en limogeant l’intégralité de son gouvernement.

Le président béninois, Thomas Boni Yayi, a pris tout le monde de court. Des rumeurs de remaniement gouvernemental circulaient certes depuis plusieurs semaines, mais c’est une décision beaucoup plus radicale qu’il a annoncée le 8 août au soir : la dissolution de l’intégralité de cette équipe gouvernementale de 26 membres, jusque-là dirigée par le Premier ministre Pascal Koupaki.

L’absence de ce dernier, lors du défilé militaire de la fête de l’indépendance, le 1er août, avait déjà alimenté les spéculations sur leur mésentente. D’autant que, depuis plusieurs mois, le président béninois s’est progressivement isolé. « Il est très déprimé et ne fait plus confiance à personne », confiait une source diplomatique occidentale la semaine dernière.

L’homme d’affaires et ancien ami du président, Patrice Talon, est au centre de cette psychose, depuis qu’il a été accusé, par les autorités du pays, d’avoir tenté de faire empoisonner Boni Yayi en octobre 2012, puis d’avoir comploté pour le renverser par un coup d’État, en février dernier. La paranoïa du palais présidentiel s’est récemment étendue à certains ministres, Boni Yayi soupçonnant Talon d’avoir réussi à s’attacher plusieurs complicités au sein même du gouvernement, ce qui pourrait expliquer sa décision.

Selon un proche du président béninois, le nouveau gouvernement n’est pas encore constitué. La nouvelle équipe ne devrait pas être nommée avant plusieurs jours et devrait être resserrée et très renouvelée.

source :JeuneAfrique

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau