AFRIQUE: L'EGYPTE COMPTE SES MORTS AU LENDEMAIN DU MERCREDI SANGLANT

emeutes-egypte090411300.jpg

La dispersion sanglante des camps de manifestants au Caire réclamant le retour du président déchu Mohamed Morsi et les violences à travers l'Egypte ont fait mercredi au moins 343 morts, en grande majorité des civils, selon un nouveau bilan officiel jeudi. Le chef des services d'urgence, Khaled al-Khatib, qui relève du ministère de la Santé, a indiqué à l'AFP que 300 civils avaient péri, tandis que le ministère de l'Intérieur a fait état de la mort de 43 policiers. Il s'agit de la journée la plus meurtrière de l'histoire récente de l'Egypte.

Et ce bilan pourrait cependant être plus élevé car sur la seule place Rabaa al-Adawiya, principal point de rassemblement des manifestants réclamant le retour du président islamiste déposé le 3 juillet par l'armée, un journaliste de l'AFP a dénombré 124 cadavres d'hommes tués pour la plupart par balles.

La police et l'armée ont pris mercredi d'assaut deux places de la capitale occupées par les pro-Morsi depuis plus d'un mois, provoquant également des heurts à travers le pays. À la suite des violences, l'état d'urgence a été décrété pour un mois et un couvre-feu est imposé dans la moitié du pays de 19H00 (HB) à 06H00 (HB).

© Source : Belga

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau