Voici les camerounais escrocs de panama papers

Panama papers c'est la plus grande fuite de documents dans le monde de la finance. 11, 5 millions de documents confidentiels. Plus de 40 pays impliqués. De l'argent caché dans les paradis fiscaux qui échappent à toute traçabilité des gouvernements. 
 

Panama papers c'est la plus grande fuite de documents dans le monde de la finance. 11, 5 millions de documents confidentiels. Plus de 40 pays impliqués. De l'argent caché dans les paradis fiscaux qui échappent à toute traçabilité des gouvernements. Des sociétés qui masquent leurs comptes pour ne pas payer des impôts, des hommes politiques qui reçoivent des pots de vin et brouillent toutes les pistes. Des détournements dans les pays pauvres qui échappent à toutes les enquêtes par les juridictions nationales. Pour réaliser cette opération, ils opèrent à travers des sociétés écrans, des noms d'emprunt. L'argent peut passer par plus de 20 destinations pour finalement se retrouver dans une banque dans un paradis fiscal.

Au cœur de cette fuite, le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, qui a des filiales dans plusieurs pays. Il se chargeait de masquer toute possibilité de retrouver ces sommes. Jusqu'ici, ce sont les pays riches qui faisaient l'actualité. Le Consortium des journalistes d'investigation a récemment mis en ligne les premiers documents concernant certains pays du tiers-monde. Le Cameroun y figure. CASH INVESTIGATION KAMERUN a commencé à dépouillé pour vous qui se cache derrière ces sociétés anonymes et les prêtes- noms.

Des centaines de Camerounais ont caché de l'argent dans les paradis fiscaux à travers le cabinet Mossack Fonseca. Pour l'instant nous avons 58 sociétés et personnes qui se sont chargées d'exécuter cette manœuvre. Les entreprises sont basées à Yaoundé, Douala, Paris, Londres, Beijing. Ce sont dans la plupart des cas des noms d'emprunts et des sociétés qui n'ont d'existence que sur le papier toutes crées dans des paradis fiscaux mais avec parfois des adresses au Cameroun. Le montage est d'une grosse complexité. Tous agissent en intermédiaires. Certains pour des hommes politiques et d'autres pour des sociétés qui pillent l'Etat. CASH INVESTIGATION a déjà pu identifié 4 opérations mafieuses.

Le cas de WILFRIED YINDA

D'après les informations, il serait né le 23 mars 1977 au Cameroun. Il est le propriétaire de trois sociétés écran: Dinojo, Edan International et Transafrica Capital ; Toutes ont été enregistré par le cabinet panaméen Mossack Fonseca à Londres. Son adresse fait état du fait qu'il est basé à Bastos à proximité de l'ambassade de Chine. Après enquête, cette adresse coïncide pratiquement avec celle de Louis Yinda, directeur général de la SOSUCAM.

Le cas de GABRIEL NDJIKE FOTSO

C'est un homme d'affaire. Il est basé à Douala. C'est le propriétaire de Petrolex Cameroun qui a plus de 20 stations sur l'étendue du territoire camerounais. Son argent également a été caché dans les paradis fiscaux à travers la société écran ISOGAS LIMITED crée en 2013 au Seychelles, mais avec pour adresse Boulevard de la République à Douala. Il est très proche de plusieurs pontes du régime. Le consortium des journalistes d'investigation que nous avons contacté indiquent que des dizaines de transactions sont passés à travers cette société depuis trois ans. Et nous ont par ailleurs promis les montants dans les prochains jours. C'est un ancien employé de ELF et Exxon Mobil. Ses chiffres de ses sociétés publiés ne traduisent pas toujours la réalité des bénéfices. Son principal pourvoyeur en carburant c'est la SONARA. C'est à nouveau le cabinet Mossack Fonseca qui lui permet de cacher son argent et celui de ses amis.

Le cas YAN MIA FU

C'est le seul nom chinois de la liste. Etrange apparemment pourtant c'est un homme clé. Il est chinois, ne vit pas au Cameroun mais les données en possession par CASH INVESTIGATION sont formelles. Il a servit à faire partir de l'argent du Cameroun qui est arrivé en Chine et a pris la destination d'un paradis fiscal : les îles Vierges Britanniques. Cet argent du Cameroun destiné à des transactions qui se sont passés en Chine a disparu à travers deux sociétés écrans toutes basées à Beijing en Chine : Mukendi Holding Limited et Isaiah company limited. Mis rien est anodin. Deux grandes transactions de l'Etat de Cameroun se sont déroulées en chine : les contrats d'achat d'armement et les avions chinois.

Le cas GHISLAIN SAMOU NGUEWO
C'est un inconnu dans le milieu des affaires au Cameroun. Pourtant son nom figure bel et bien parmi les personnes ayant caché de l'argent dans les paradis fiscaux. Il détiendrait une petite boutique de papeterie au marché central, mais a réussit à travers le cabinet Mossack Fonseca à créer une société écran appellé Henro Consulting dépendant du Seychelles, mais ayant pour adresse le marché du Mfoundi. Comment un petit commerçant camerounais peut-il atteindre ce niveau dans la finance internationale ? La seule réponse que nous pouvons vous communiquer à l'heure actuelle c'est qu'il est très proche de la famille présidentielle et à travers lui l'un des proches du président a caché son argent dans un paradis fiscal. Il est un homme de main de Alamine Ousmane Mey, a travaillé avec Amadou Ali, mais a également de très grandes amitiés dans les milieux de l'armée.

L'équipe de CASH INVESTIGATION est en train de dépouiller progressivement les données sur le Cameroun qui sont très complexes. Dans la majorité des cas ce sont des noms fictifs et des sociétés fictives qui ont servit à faire partir l'argent du Cameroun dans les paradis fiscaux avec des conséquences sur l'économie camerounaise.


 

Camernews

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau