Un incendie à bord du long-courrier de la Camair-Co

L’incendie s’est déclaré vendredi sur l’un des réacteurs du Boeing 767-300 qui s’apprêtait à partir pour Douala avec 112 passagers à son bord

Afficher l'image d'origine

Un incendie s’est déclaré vendredi, 02 septembre 2016, tard dans la soirée, sur un des réacteurs du Boeing 767-300 («Le Dja») de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) en manœuvre à l’aéroport de Yaoundé, et en partance pour la métropole économique, Douala, a-t-appris auprès de l’Autorité aéronautique nationale (CCAA).

Selon cette source, le départ du feu a été signalé sur réacteur N°2 près de l’aile gauche du seul long-courrier dont dispose la compagnie, et l’équipe de pilotage a rapidement alerté la tour de contrôle avant de couper les gaz et de faire débarquer les passagers, au moment où les services spécialisés des sapeurs-pompiers se s’activaient pour parer à toute éventualité.

«Il y a eu plus de peur que de mal», a commenté le chargé de la communication de la CCAA, Joël Wadem.

A en croire d’autres sources autorisées, qui évoquent «un incident mineur», c’est l’avarie d’une carte électronique qui a provoqué la combustion à la sortie du réacteur.

Revenu au pays le 2 juillet dernier après 6 mois de maintenance dans les ateliers d’Ethiopian Airlines, le cockpit du «Dja» a, dans la nuit du 12 au 13 août sur le tarmac de l’aéroport international de Douala, été détruite par les eaux, passées par des hublots laissés ouverts, des pluies torrentielles qui s’abattent dans la ville ces dernières semaines.

 Journal du Cameroun

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau