Tsimi Evouna ordonne de sceller la société le Bus

 

Tsimi Evouna ordonne de sceller la société le Bus alors que les employés réclament 14 mois de salaires impayés. Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY) a ordonné ces scellés le mardi 17 mai 2016.

Les bureaux de la société Le Bus scellés Photo: (c) Archives

 © Les bureaux de la société Le Bus scellés Photo: (c) Archives

Les employés de la société de transport urbain par autobus TIC le Bus réclament 14 mois d’arriérés de salaires. Samuel Anjoh Mboe, le Directeur Général par intérim de ladite société est accusé d’avoir passé un mois sans se présenter à son bureau. Cependant, dans la matinée du mardi 17 mai 2016, le DG par intérim est arrivé avec une vingtaine de policiers, et aussi, le représentant du Sous-préfet de l’Arrondissement de Yaoundé I. «Le Directeur Général nous a demandé de libérer les bureaux, car ils vont les sceller», explique un employé, dans le journal Mutations paru le mercredi 18 mai 2016.

«Le Directeur Général nous a brandit une note indiquant que Gilbert Tsimi Evouna, Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’entreprise, par ailleurs Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé, a demandé de procéder à la  scellée des lieux», relate un autre employé. Tout comme la Direction Générale, la Direction des Ressources Humaines, le Service de l’Information et la Direction des Finances ont été scellés.

Les employés ont annoncé que, puisque les bureaux ont été fermés, «personne ne sortira d’ici». Ils ont à l’occasion remercié la police de leur avoir livré le Directeur Général qui se faisait de plus en plus rare dans les locaux de l’entreprise. «Il ne partira pas d’ici sans nous avoir donné nos salaires», clame un salarié de la société le Bus. «Nous accumulons quatorze mois de salaires impayés et dix ans de non-cotisation à la CNPS pourtant, l’argent est coupé à la source», confie, M. Amougou, l’un des délégués du personnel. Il dit avoir tenu une réunion de crise avec le Délégué Régional du Travail et de la Sécurité Sociale.

«Nous avons envoyé des préavis de grève au Sous-préfet de Yaoundé I; nous avons saisi le Premier Ministre,  les Sénateurs, les Députés et l’Organisation Internationale du Travail. (…). Après une réunion de crise avec son Secrétaire Général, le DG de Le Bus nous a promis de payer un ou deux mois de salaires, ce qui n’a pas été fait», déplore le Délégué du personnel.

Aussitôt alerté, Jean Paul Tsanga Foe, le Sous-préfet de l’Arrondissement de Yaoundé I a fait une descente sur les lieux. «J’ai ordonné qu’on scelle les bureaux sauf ceux du Directeur Général, et je leur ai demandé de se calmer. Je leur demande également de continuer le travail, en attendant», préconise le Sous-préfet.  

Géraldine IVAHA

source Cameroon-Info

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau