Sport

CHAN 2016 : Le Mali accompagne la Zambie en quarts

En décrochant le match nul contre la Zambie (0-0) ce mercredi à Kigali au terme d’une rencontre très décevante, le Mali a validé son billet pour les quarts de finale du CHAN 2016 derrière les Chipolopolo. Même une défaite n’aura pas été préjudiciable pour les Aigles locaux puisque le Zimbabwe a marqué son premier point dans la compétition contre l’Ouganda (1-1) dans l'autre match du jour.

- Zambie 0-0 Mali

La Zambie et le Mali se sont neutralisés (0-0) ce mercredi à Kigali lors de la 3e et dernière journée du groupe D du CHAN 2016, à l’issue d’un match accroché et chiche en occasions. Le contrat est donc rempli pour les Aigles locaux qui ne devaient pas perdre pour assurer leur place en quarts de finale. Logiquement plus motivés que leur adversaire, déjà qualifié, les hommes de Djibril Dramé tenaient le ballon dès les premières minutes et partaient à l’offensive des buts adverses, mais sans se montrer dangereux, soit par imprécision, soit par précipitation, en abusant du jeu long.

En face, les Chipolopolo évoluaient plutôt haut mais perdaient leurs moyens à l’approche de la surface malienne. Pour avoir quelques occasions à se mettre sous la dent, il fallait s’en remettre à deux frappes de l’extérieur de la surface d’Abdoul Touré (28e) puis de Lassana Samake (35e) sur un coup-franc joué en deux temps. A chaque fois, Banda, le dernier rempart zambien, répondait présent en stoppant le ballon.

Hachée par de nombreuses fautes, souvent zambiennes, la rencontre n’a jamais vraiment décollé, et surtout pas au cours d’une seconde période très peu animée à l’exception d’une incursion de Koita dans la surface adverse conclue par une frappe trop croisée (79e). Ce match nul fait donc les affaires des deux sélections, qui terminent en tête du groupe. Première, la Zambie affrontera la Guinée au prochain tour tandis que le Mali défiera la Tunisie

 PAR MALICK BAMBA, ROMAIN LANTHEAUME

http://www.afrik-foot.com/

CHAN 2016 : Le Cameroun double la RD Congo !

Opposé à une RD Congo déjà qualifiée et remaniée, le Cameroun a validé son billet pour les quarts de finale du CHAN 2016 en s’imposant 3-1 ce lundi. Forts de ce succès, les Lions grillent même la politesse aux Léopards pour terminer en tête du groupe B.

- Cameroun 3-1 RD Congo

Contraint de ne pas perdre pour rester maître de son destin et valider son billet pour les quarts de finale, le Cameroun a fait le boulot en surprenant 3-1 une RD Congo déjà qualifiée et largement remaniée ce lundi à Huye lors de la 3e et dernière journée du groupe B du CHAN 2016. Partis pied au plancher, les Lions Indomptables n’ont pas tardé à se montrer dangereux. Trouvé en pleine surface après moins d’une minute, Manga Mbah trouvait le petit filet. Un avant-goût des difficultés qui attendaient les Camerounais, dominateurs dans la bataille du milieu grâce à leur supériorité technique, mais en manque d’efficacité dans la zone de vérité.

Les hommes de Martin Ndtoungou Mpile se heurtaient également à un Ley Matampi déchaîné dans les buts congolais, à l’image du coup-franc de Yazid Atouba détourné juste sous la barre (12e) ou encore de sa parade face à Samule Nlend (26e). Finalement, le Cameroun parvenait à concrétiser sa domination juste avant la pause. Servi dans la surface, Atouba enchaînait contrôle-frappe aux six mètres pour fusiller Matampi (1-0, 40e).

Au retour des vestiaires, revigorés par l’entrée en jeu d’Elia notamment, les Léopards surprenaient pourtant leur monde en égalisant par Jean-Marc Makusu après un une-deux avec Ricky Tulenge (1-1, 46e). Alors qu’on les pensait abattus par ce coup du sort, les Lions ne tardaient pas à reprendre leur avantage : servi sur un centre parfait du latéral gauche Ngwem, Moumi reprenait puissamment du bout du pied pour battre Matampi de près (2-1, 51e).

Si Elia frôlait le cadre sur un coup-franc rusé (56e), ce sont bien les Camerounais qui restaient les plus dangereux. Quelques instants après un gros raté sur un nouveau caviar de Ngwem, Nlend prenait sa revanche en inscrivant le but du break. Profitant d’une interception ratée par Bangala, il ajustait Matampi d’un ballon piqué (3-1, 63e).

Malgré des occasions à leur avantage en fin de partie, les Léopards ne parvenaient pas réduire le score pour s’offrir des dernières minutes de folie. Grâce à ce succès, le Cameroun leur grille la politesse sur le fil et termine en tête du groupe B. Les Lions affronteront la Côte d’Ivoire en quart de finale. La RD Congo en découdra quant à elle avec l’hôte et voisin rwandais.

- Angola 2-1 Ethiopie

Finalement, même une défaite n’aurait pas été préjudiciable au Cameroun. En effet, leur concurrent direct, l’Ethiopie, qui avait besoin de s’imposer largement pour espérer passer, s’est inclinée 2-1 ce lundi à Kigali face à un Angola qui a joué le jeu. Après deux parades décisives du gardien éthiopien en première période, les Angolais sont passés à la vitesse supérieure lors du second acte. Ary Papel a ouvert le score (54e), initiant une fin de match un peu folle où il s’est offert un doublé d’une reprise dans la surface (73e) avant que Seyoum, dans un angle fermé, ne réduise la marque pour les Walyas (75e). Fort ce de succès, l’Angola laisse sa victime du jour terminer dernière.

Didier Drogba reste fidèle à l’Impact de Montréal

L’ex international ivoirien Didier Drogba opte pour le maintien de son contrat de joueur avec l’Impact Montréal, refusant ainsi les nombreuses et alléchantes sollicitations de Chelsea pour qu’il devienne l’adjoint du technicien néerlandais, Guus Hiddink.

Afficher l'image d'origine

Avant de rejoindre son club l’Impact de Montréal, la star ivoirienne du football est en stage au Qatar. Quelques semaines plus tôt, il avait été pressenti pour devenir l’adjoint de Guus Hiddink à Chelsea, club où il a passé l’essentiel de sa carrière européenne. L’avenir professionnel de Drogba, 37 ans, a donc quelque peu oscillé entre le staff technique d’encadrement d’une équipe (Chelsea) et la fin de son séjour au Canada en tant que footballeur.

La polémique autour du choix de Drogba a en effet pris fin par un tweet dudit joueur dimanche, annonçant son stage au Qatar avant de reprendre la destination de Montréal. Le lendemain, le président du club de Montréal, Joey Saputo, a eu une réaction de confirmation: «Didier est quelqu'un de très professionnel, il sera de retour, car il a un contrat». Il a ensuite affirmé espérer que Drogba dispute l'intégralité de la saison 2016 de la Major League Soccer. Saputo a également avoué que les discussions n’avaient pas été faciles avec Didier qui était bien séduit par l’offre de Chelsea.

Bella Edith

http://www.afriquinfos.com/

 

CAN 2016 DE HANDBALL : LA TUNISIE DOMINE LE CAMEROUN ET SE QUALIFIE POUR LES DEMIES

La Tunisie jouera les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations de Handball qui se déroule en Egypte. Les Aigles de Carthage ont eu leur ticket pour l’avant dernier tour de la compétition en dominant le Cameroun lors des quarts de finale (24-20).

tunisie

 

La victoire des Maghrébins a été obtenue dans la douleur, car l’adversaire a été audacieux tout au long de la rencontre. Les poulains de Sylvain Nouet ont fini la première période avec un point d’écart (11-10).

Les deux équipes ont débuté la seconde période comme elles avaient terminé la première mi-temps. Et c’est à dix minutes de la fin que les Tunisiens ont élevé leur niveau de jeu creusant un écart (20-15).

La Tunisie attend le vainqueur de la rencontre Algérie- RD Congo pour l’une des affiches des demi-finales prévue vendredi.

Franck OROCOTI @Africa Top Sports

CHAN RWANDA 2016: DERNIÈRES NOUVELLES ET IMAGES DE LA TANIÈRES

Les primes de qualification des A prime payées.
Les 23 joueurs de l'équipe nationale A' sont passé a la caisse ce mardi matin 26/01/2016. Toutes les primes ont été payé. Selons le capitaine Hugo Nyame, "nous sommes content parce qu'ils ont tout donné comme prevu, et nous nous concentrons deja pour le prochain match contre la Cote d'Ivoire."

cameroun,chan,rwanda,2016,dernieres,nouvelles,images,tanieres,cameroon,CAMEROUN :: Chan RWANDA 2016: Dernières nouvelles et images de la tanières :: CAMEROON

Rwanda – RD Congo et Cameroun – Côte d’Ivoire en quarts de finale 

Les deux premiers quarts de finale sont connus. Le Rwanda recevra la RD Congo samedi 30 janvier au stade Amahoro à Kigali ; en deuxième heure le Cameroun et la Côte d’Ivoire s’affronteront au stade d’Huye. La question du jour était de savoir qui de la Côte d’Ivoire ou de l’Ethiopie rejoindrait le trio des trois qualifiés. Le Cameroun avait l’avantage sur son rival de pouvoir se contenter du point d’un match nul.

Le Cameroun a fait mieux. Il a remporté sa deuxième victoire dans le groupe B en l’emportant par 3 buts à 1 face aux Léopards et terminé en tête du groupe.
A l’évidence les Camerounais avaient bien en tête les données du problème. La consigne de Martin Ndtoungou Mpilé était simple : « les gars on gagne ». Florent Ibenge était dans une toute autre disposition. Il n’avait gardé qu’un joueur de champ ayant disputé l’intégralité des deux matches précédents, le milieu de terrain du TP Mazembe, Merveille Bope. La partie se déroula comme on l’avait imaginée. Les Camerounais prenaient d’entrée l’initiative du jeu, tandis que les Congolais se contentaient de voir venir, tranquilles.  A tour de rôle, les Samuel Nlend, Nicolas Ngamaleu, Yazid Atouba et Anthony Mfede se déployaient sur la ligne d’attaque, cherchant l’ouverture devant le gardien Ley Matampi qui, par certains de ses gestes n’est pas sans rappeler son légendaire prédécesseur, Robert Kidiaba, mais cela ne passait pas. D’une part parce que Matampi réalisait un sans-faute, d’autre part parce que les Camerounais, plus lionceaux que Lions, se montraient souvent maladroits dans la réalisation et dans la finition. Jusqu’à la 40e minute lorsque à la réception d’un centre parfait de Ngamaleu, Atouba reprenait de pleine volée l’offrande pour la catapulter dans les filets congolais. 1-0 à la mi-temps. Le Cameroun avait fait un pas supplémentaire en direction des quarts de finale.

On venait à peine de reprendre que le jeu qu’au terme d’un une-deux en trois temps magnifique avec, au départ de l’action Christian Ngudikama, Jean-Marc Mundele égalisait (47’). Les camarades de Guy Lusadisu reprenaient l’avantage peu après. Un centre de Jonathan Ngwem impeccable pour Ngamaleu et direct dans les filets (51’). On faillit assister à la réplique parfaite de l’action – débordement sur le côté droit, centre ajusté dans la surface au deuxième poteau, avec les mêmes joueurs, mais cette fois le ballon passa au-dessus de la transversale (62’).

Quelques instants plus tard, les Camerounais ajoutaient un troisième but par Nlend après une série d’erreurs défensives congolaises.

Un match plaisant car une fois encore dans ce groupe B, le plus prolifique pour le moment, on avait assisté à des buts, les quatre de Cameroun – RD Congo, et les trois d’Angola – Ethiopie (2-1). Une partie qui avait attiré les entraîneurs du Rwanda et de la Côte d’Ivoire, avides de connaître leurs futurs adversaires dont ils ignoraient le nom. Il y avait également le toujours jeune Monsieur Roger Milla, très attentif au jeu de ses « successeurs ». Le Cameroun avait logiquement gagné. Question : et si Florent Ibenge n’était pas malheureux de rencontrer le Rwanda plutôt que la Côte d’Ivoire ? Une chose est sûre un Cameroun – Côte d’Ivoire fait déjà saliver le football africain.

Retro: Comment départager les équipes en cas d’égalité de points 
En cas d’égalité de points entre deux équipes
(Article 74-1 du règlement du CHAN 2016)

En cas d’égalité de points entre deux équipes, au terme des matches de groupe, les équipes seront départagées selon les critères suivants dans l’ordre indiqué ci-dessous :

- Le plus grand nombre de points obtenus lors de la rencontre entre les deux équipes concernées ;

- La différence de buts sur l’ensemble des parties disputées dans le groupe ;

- Le plus grand nombre de buts marqués sur l’ensemble des matches de groupe ;

- Un tirage au sort effectué par la Commission d’Organisation.

En cas d’égalité de points entre plus de deux équipes

(Article 74-2 du règlement du CHAN 2016)

En cas d’égalité de points entre plus de deux équipes à l’issue des matches de groupe, les équipes seront départagées selon les critères suivants dans l’ordre indiqué ci-dessous :

74.2.1 Le plus grand nombre de points obtenus dans les rencontres entres les équipes concernées ;

74.2.2 La meilleure différence de buts dans les rencontres entres les équipes concernées ;

74.2.3 Le plus grand nombre de buts marqués dans les rencontres entres les équipes concernées ;

 74.2.4 Si, après avoir appliqué les critères 74.2.1 à 74.2.3, deux équipes sont encore à égalité, les critères de 74.2.1 à 74.2.3 sont à nouveau appliqués aux matches disputés entre les deux équipes en question pour déterminer le classement final des deux équipes.

 Si cette procédure ne permet pas de les départager, les critères de 74.2.5 à 74.2.7 sont appliqués dans l’ordre indiqué ;

 

 74.2.5 Meilleure différence de buts dans tous les matches du groupe ;

 74.2.6 Plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches du groupe ;

 74.2.7 Un tirage au sort effectué par la Commission d’Organisation.

  • © Camer-sport.be 

CAROLE MIMBOE: "UNE BONNE ÉQUIPE C'EST D'ABORD LA GARDIENNE" (AUDIO)

La gardienne de buts des lionnes a stoppé deux tirs aux buts; Une prouesse qui a largement contribué à la qualification des lionnes de la catégorie U-17 pour le dernier tour des éliminatoires du mondial Jordanie 2016.

cameroun,carole,mimboe,34une,bonne,equipe,c39est,d39abord,gardienne34,audio,cameroon,CAMEROUN :: Carole mimboe: "Une bonne équipe c'est d'abord la gardienne" (audio) :: CAMEROON

Elle explique ici le parcours et la préparation du groupe depuis la KSA jus'à Adis Abeba. Elle évoque enfin les conditions de voyage, les circonstances du match, les difficultés rencontrer en 1ère période et le regain de vitalité pour atteindre l'objectif.

Get Adobe Flash player

© Camer-sport.be : Oswald Hermann G'nowa

Football: Après des mésaventures en Europe, David Eto’o, le frère cadet de Samuel Eto’o, veut se faire recruter dans l’Union de Douala pour relancer

Le vice champion du Cameroun en titre a certes déjà bouclé son effectif mais, une petite porte reste ouverte pour des cas exceptionnels. David Eto’o, le frère cadet de Samuel Eto’o Fils, veut en profiter. Depuis hier mardi 19 janvier, Il subit des tests de recrutement chez les Nassaras au stade de la Réunification de Douala. Mais, le chantier s’annonce rude pour cet attaquant de 29 ans qui reprend du service après environ deux ans d’interruption.

«J’étais blessé à un moment, après je suis revenu, mais je n’avais plus la tête dans le football, je voulais faire autre chose. Je me suis rendu compte que ce que je sais faire le mieux, c’est jouer au football. Voilà pourquoi j’ai décidé de reprendre l’entrainement» explique celui qu’on présente comme l’enfant gâté de la famille Eto’o. Après un passage anonyme dans des clubs en Europe, à l’instar de Sedan en France ou Majorque en Espagne, David Eto’o déclare qu’il est revenu au pays pour relancer sa carrière. Et son choix s’est porté sur le doyen des clubs de Ligue 1 «J’ai choisi l’Union sportive de Douala pour repartir parce que actuellement, c’est la meilleure équipe du Cameroun. On y élabore un beau jeu et tout le monde en parle» a expliqué le benjamin des Eto’o, avant de faire observer modestement qu’il n’a pas encore le niveau acceptable.

«Il y a encore beaucoup de paramètres à remplir. Je ne suis pas encore au niveau des joueurs que j’ai trouvé. Il me faut encore beaucoup travailler. Si je retrouve mon meilleur niveau et s’il y a un accord avec les responsables du club, je jouerais pour l’Union de Douala la saison prochaine» a conclu David Eto’o qui est malgré tout, la nouvelle attraction aux séances d’entrainement des Nassaras.

Adeline ATANGANA

Cameroon-info.net

 

Vers une valse d'arrestations à la Fédération camerounaise de volleyball

APA-Yaoundé (Cameroun) - Le président de la Fédération camerounaise de volleyball (FECAVOLLEY) et son secrétaire général, M. Dang, ont été convoqués pour jeudi prochain à la sous-direction des enquêtes criminelles de la police judiciaire à Yaoundé, la capitale du pays pour répondre des faits d'«abus de confiance et détournement de deniers publics», a appris APA de source proche du dossier. 

APA-Yaoundé (Cameroun) - Le président de la Fédération camerounaise de volleyball (FECAVOLLEY) et son secrétaire général, M. Dang, ont été convoqués pour jeudi prochain à la sous-direction des enquêtes criminelles de la police judiciaire à Yaoundé, la capitale du pays pour répondre des faits d'«abus de confiance et détournement de deniers publics», a appris APA de source proche du dossier.

Le chef de la division des études, de la planification et de la coopération au ministère des Sports, Baban à Biscene, ainsi que ses collègues Thomas Pola, chef de la cellule du contentieux et Yves Vincent Mpenekoul, régisseur de la participation du pays aux Coupes du monde de la discipline tenue en 2014 en Pologne (dames) et en Italie (messieurs) devront aussi se présenter au même service, à la même heure et pour les mêmes raisons

Les intéressés sont avisés qu'en cas de défaillance, ils seront contraints par tous les moyens de droit et donc interpellés sans autre forme de procès pour répondre des faits qui leur sont reprochés.

Selon les mêmes sources, il est reproché aux uns et aux autres d'avoir fait main basse sur des fonds destinés à ces compétitions.

Fin octobre 2015 en effet, le président de la FECAVOLLEY avait reçu une sommation par voie d'huissier à payer, jusqu'au 5 novembre suivant au groupe Emergence SARL, une somme de plus de 350 millions FCFA représentant le préfinancement de la préparation de la sélection à ces rendez-vous.

En effet, n'ayant pas reçu la subvention de l'Etat y relative, la fédération s'était tournée vers cet opérateur privé pour encadrer les athlètes et autres officiels mobilisés pour la circonstance.

Selon la convention de partenariat que APA a pu consulter, le prêt devait être remboursé dans les deux mois suivant la régularisation financière par le ministère des Sports à la FECAVOLLEY, en sus du paiement d'une commission au taux de 20% du montant des factures hors taxes relatives aux prestations des Camerounais en Italie et en Pologne.

Or, si au ministère des Sports on affirme avoir restitué les sommes en jeu aux dirigeants fédéraux, le prêteur, lui, jure de n'avoir pas perçu le moindre remboursement.

http://www.cameroonvoice.com/