Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature à la présidentielle du 20 mars

Le président Denis Sassou Nguesso a confirmé vendredi à Brazzaville sa candidature à un troisième mandat à la présidentielle du mois prochain en République du Congo.

Le chef de l’Etat congolais cumule près de 32 ans au pouvoir.

“Je suis candidat” à l’élection présidentielle du 20 mars, a déclaré M. Sassou Nguesso devant près de 3.000 personnes à Kintélé, banlieue nord de Brazzaville.

Il répondait à une question posée par une militante de son parti, lors du lancement des travaux de construction d’une nouvelle université devant accueillir jusqu’à 30.000 étudiants.

La candidature de M. Sassou Nguesso, 72 ans, à la présidentielle a été rendue possible par un changement de Constitution ayant fait sauter les deux verrous qui lui interdisaient de briguer un troisième mandat.

La nouvelle loi fondamentale a été promulguée en novembre après son adoption lors d’un référendum boycotté par la quasi-totalité de l’opposition, qui en a rejeté les résultats.

M. Sassou Nguesso avait été investi candidat pour un nouveau mandat fin janvier par le Parti congolais du travail (PCT) au pouvoir. Mais depuis le chef de l’Etat ne s’était pas prononcé officiellement.

Une dizaine de candidats sont déclarés pour le scrutin, dont le général Jean-Marie Michel Mokoko, ancien chef d’état-major des armées congolaises(1987-1993) et conseiller de M. Sassou Nguesso pour les questions de sécurité.

La date limite de dépôt des candidatures à la présidentielle a été fixée au 20 février, tandis que la campagne se déroulera du 4 au 18 mars.

M. Sassou Nguesso a dirigé le Congo, petit pays d’Afrique centrale – riche en pétrole-, sous le règne du parti unique de 1979 à 1992. Revenu au pouvoir lors d’une sanglante guerre civile de 1997, il a été élu en 2002 et réélu en 2009.

Avec AFP

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau