Racisme: l’UEFA se saisit des propos proférés contre Gaelle Enganamouit

L'instance va examiner le 05 avril les insultes proférées contre la Camerounaise lors du quart de finale de la Ligue des champions féminine jouée le 30 mars

L’UEFA a ouvert une enquête suite aux propos racistes dont a été victime l'attaquante camerounaise Gaëlle Enganamouit lors d’un match de quart de finale de la Ligue des Champions féminine. La scène s’est déroulée en Allemagne, pendant le match qui opposait son club suedois Rosengård au club allemand Francfort.

L’internationale camerounaise aurait été victime au cours de cette rencontre d’insultes raciales; notamment un chant entonné par des supporteurs de l‘équipe adverse qui a amené l’arbitre à interrompre brièvement le jeu au cours de la seconde partie.

L'instance dirigeante du football européen a publié un communiqué, indiquant avoir ouvert des procédures disciplinaires. Les responsables de la formation allemande devront répondre du comportement de certains de leurs supporteurs devant la commission d‘éthique et de discipline de l’UEFA qui se réunit mardi, 05 avril.

Selon les récits de certains médias, l’actuel Ballon d’Or du football féminin en Afrique entendait bien ce chant raciste, mais elle a choisi de rester calme et de l’ignorer. La rencontre a été remportée par l‘équipe de Francfort (5-4) à l‘étape des tirs au but devant Rosengård, l‘équipe allemande se qualifiant ainsi pour les demi-finales.

Journal du Cameroun

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau