Meilleure joueuse BBC de l’année 2016: ça ne passe pas pour Enganamouit

La camerounaise, short-listée parmi les cinq footballeuses potentielles pour le titre, n’a pas été l’heureuse lauréate, mardi, lors du résultat des votes. L’Ecossaise Kim Little à l’honneur

La footballeuse écossaise Kim Little (25 ans), a été sacrée mardi, 24 mai 2016, Meilleure joueuse de l’année 2016 par Le groupe audiovisuel britannique BBC. Elle succède à Asisat Oshoala, attaquante de Liverpool et de la sélection nationale du Nigéria, lauréate du prix en 2015, au moment de son lancement.

La Camerounaise Gaëlle Enganamouit, qui était en lice pour le titre de cette deuxième édition, ne sera donc pas la deuxième africaine à remporter la récompense de suite.

L’Ecossaise Kim Little, qui évolue aux Etats-Unis avec le Reign FC de Seattle, a devancé, au moment du dépouillement des votes, quatre autres footballeuses qui pouvaient potentiellement gagner le titre: Gaelle Enganamouit (FC Rosengard, Suède), Amandine Henry(Olympique Lyonnais, France), Carli Loyd (Houston Dash, Etats-Unis) et Becky Sauerbrunn (FC Kansas City, Etats-Unis).

Performances de la lauréate
Selon ses statistiques, Kim Little a été la meilleure buteuse de Seattle, et deuxième au classement national dans la ligue de football féminine d’Amérique, avec 10 buts, en 2015. La même année, elle a joué en prêt à Melbourne City.

L'ancienne star de l’équipe fémine de Hibernian Football Club (Ecosse) et de celle de Arsenal, a fait 115 apparitions sous le maillot de l'Ecosse, avec 46 buts à son compteur.

En 2012, la native d’Aberdeen a aidé la Grande-Bretagne à atteindre les quarts de finale aux Jeux olympiques de Londres.

En 2010 et en 2013, elle a été consacrée meilleure footballeuse d’Angleterre.

"C’est une joueuse qui a presque tout", a affirmé l'entraîneur d’Ecosse, Anna Signeul, sur la BBC. "Elle est parfaite dans tout ce qu'elle fait sur et hors du terrain et je pense que cela va prendre beaucoup de temps avant que l'Ecosse n’obtienne un autre joueur pareil", a-t-elle ajouté.

Journal du Cameroun

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau