Lutte contre le sida et la tuberculose: Le Cameroun reçoit un don de 63milliards de F

Il a été accordé mercredi à Yaoundé au ministère de la Santé publique par le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, a présidé hier, mercredi 23 mars, à Yaoundé, la cérémonie officielle de remise d’une subvention de 63,19 milliards de F CFA au Cameroun, par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Ce don non-remboursable court sur la période allant de janvier 2016 à décembre 2017. Il s’agit dans le détail de 53,12 milliards de F pour la composante VIH/Sida, auxquels devront s’ajouter 6,11 milliards issus de la remise de la dette du Cameroun par l’Espagne et 3,96 milliards pour la composante de la tuberculose.

L’argent servira à financer la prévention de la transmission du VIH/ Sida de la mère à l’enfant, les nouvelles infections, la prise en charge des personnes infectées, la co-infection tuberculose et VIH, le paludisme, le renforcement du système d’approvisionnement des intrants et le suivi et évaluation.

Selon le Dr Léopold Zekeng, Directeur adjoint de l’ONU SIDA Afrique de l’Ouest et du Centre : le Cameroun, avec une prévalence d’un peu plus de 4%, compte 600 000 adultes et enfants qui vivent avec le VIH Sida, 48 000 nouvelles infections, 8 000 bébés qui naissent infectés chaque année, et un peu plus de 30 000 décès. Le Cameroun est le deuxième pays le plus touché par l’épidémie de VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre, après le Nigéria.

Le ministère de la Santé publique du Cameroun compte mettre 210 000 personnes sous antirétroviraux en 2016 et 260 000 en 2017, contre 170 000 qui le seraient actuellement ; selon les données officielles de ce département.

La coopération entre le Cameroun et le Fonds mondial a commencé en 2003, un an après sa création. Depuis lors, près de 15 accords de financement ont suivi, dont sept en faveur du Cameroun pour le VIH, cinq pour le paludisme, et trois pour la tuberculose.

 Journal du Cameroun JOURNAL DU CAMEROUN

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau