Le groupe MTN déçu par le Cameroun en 2015

C’était au cours de la présentation de ses résultats de l’exercice 2015.

Le groupe de télécommunications sud-africain MTN a indiqué en présentant ses résultats de l’exercice 2015, que les performances de sa filiale Camerounaise avaient été en dessous de ses attentes, en raison notamment de la forte concurrence sur ce marché, qui l’a contrainte à réduire les prix de ses appels sortants. L’opérateur reconnait aussi que l’année a été marquée par les défis rencontrés lors du déploiement de son réseau 3G. Dans les chiffres, cela s’est traduit par un chiffre d?affaires local de 226 milliards de FCFA, une performance en baisse de 4,6% comparée aux 241,1 milliards de FCFA réalisés en 2014.

Cette contreperformance a été le fait combiné du recul de 5% de la base clientèle qui est repassée sous la barre des 10 millions d’abonnés (9,2 millions exactement). Les parts de marché du groupe se sont aussi effritées, passant de 59,4% à 56,2%. Dans ces conditions, la marge de bénéfice avant impôts, amortissements et dépréciations (EBITDA) s’est rétractée de 6,6 points de base, et s’affiche désormais à seulement 36,2%. MTN attribue cette situation à la hausse des loyers et des prix de certains services, associée aux dépenses effectuées pour l’acquisition des licences 3G et 4G, et l’amélioration de la mise en place d’un système de transmission de la technologie aux abonnées.

L’EBITDA ressort donc à 81,8 milliards de FCFA, en baisse comparés aux 103,2 milliards de FCFA dégagés en 2014. MTN Cameroon a néanmoins gagné des points sur les services des données. Le chiffre d?affaires de ce segment a progressé de 67,5% pour atteindre 33,2 milliards de FCFA. Une performance à mettre à l’actif du bon comportement du Mobile Money dont le nombre d’utilisateurs était de 2 millions au 31 décembre 2015.

La fin d’année a aussi connu l’annonce par l’opérateur du lancement de la 4G. Un service dont la pertinence est contro0versée aujourd’hui. Le régulateur local du secteur (ART) a démenti la disponibilité de ce réseau, et de nombreux utilisateurs se plaignent de difficultés techniques persistantes.

Source : Camer.be

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau