Le directeur du livre au centre d’un détournement de plus de 140 millions de FCFA

Edmond Mballa Elanga, passant outre la règlementation en vigueur et sans s’en référer au ministre des Arts et de la Culture, a débloqué plus de 140 millions de FCFA dans le Compte de dépôt spécial des sociétés de droit d?auteur.

Afficher l'image d'origine

Même si l’histoire n’est pas encore  divulguée, elle fait grand bruit au ministère des Arts et de la culture et embarrasse le nouveau patron des lieux, narcisse Mouelle Kombi. selon des sources concordantes en provenance des services du premier Ministre, Edmond Mballa Elanga, directeur du livre et de la lecture en service au ministère des Arts et de la culture, grâce aux signatures des présidents des conseils d’administration de la société civile des droits de la littérature et des arts dramatiques (SOCILADRA), Elise Mballa Meka, et de la société civile du droit d'auteur et des droits voisins des arts audiovisuels et photographiques (SOCADAP), Daouda Mouchangou, a pris sur lui, la semaine dernière, de débloquer plus de 140 millions de FCFA dans le compte spécial de dépôt des redevances de droit d'auteur aux fins, dit-il, d’un partage inter-social entre les organismes de gestion collective du droit d'auteur et des droits voisins du droit d'auteur.

Cette liberté incompréhensible prise par le directeur du livre et de la lecture ne manque pas de surprendre. et la première chose qui frappe est la dissolution de la commission permanente de médiation et de contrôle des organismes de gestion collective du droit d'auteur (CPMC) dont il était le président, le nouveau décret d’application de la loi n°2000/011 du 19 décembre 2000 relative au droit d'auteur et aux droits voisins du droit d'auteur, signé récemment par le premier Ministre, ayant créé une nouvelle commission de contrôle, la commission de contrôle des organismes de gestion collective du droit d?auteur (cco) et abrogeant de facto la CPMC.

La deuxième chose qui intrigue est que le premier Ministre, chef du gouvernement, a nommé le président de la commission de contrôle des sociétés de droit d'auteur. Edmond Mballa Elanga ne peut donc plus se prévaloir du titre de président de la CPMC.

© L'Equation : Yvette KOUNG

 

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau