Le Cameroun et le Brésil bientôt reliés un câble sous-marin

Les travaux de pose des 5 917 km de câble devraient démarrer cette année et s’achever entre fin 2017 et début 2018, selon les responsables du projet.

Le Cameroun et le Brésil bientôt reliés un câble sous-marin

Le développement d’une économie numérique est subordonné à la création d’infrastructures adéquates. Après l’installation des points d’atterrissement des câbles SAT3, WACS et NCCS, 5 917 km de câbles sous-marins vont être posés entre la ville de Fortaleza au Brésil et celle de Kribi au Cameroun. 237online.com Cette opération est ainsi une composante du projet « Cameroon to Brazil Cable Systems » (CBCS). Un projet qui selon Pierre Paul Njonga, son responsable, va coûter environ 109,5 milliards de FCFA. 3% de ce montant, à savoir 3,5 milliards de FCFA, seront destinés à la maintenance. Une fois à terme, ce projet d’une capacité de plus 32 térabits, va générer 22,5 milliards de FCFA par an. Une convention de partenariat a été signée à cet effet le mercredi 14 octobre 2015 entre la Cameroon Telecommunications (Camtel) représentée par son directeur général David Nkotto Emane, et l’entreprise chinoise China Unicom représentée pour la circonstance

par son président directeur général, Yimin LU. D’autres partenaires comme Huawei et Eximbank China pour ne citer que ceux-là, se sont ajoutés au projet. Celui-ci s’inscrit dans le sens de la multiplication et de la sécurisation de l’offre de service et en infrastructures au Cameroun et dans la sous-région, selon Joseph Ndongo, le directeur de la planification et des projets à Camtel. Le choix de la cité balnéaire de Kribi pour abriter ce projet tient au fait de sa proximité avec la haute mer, selon les experts. Une caractéristique que ne semble pas avoir le site de Douala. « Douala dispose déjà d’un câble sous-marin SAT3. Il n’était pas opportun d’en ajouter un autre. Ce d’autant plus que ce dernier a été posé à environ 60 KM de la mer. Poser un nouveau câble va induire des coûts beaucoup plus importants », a expliqué l’expert du projet.

D’un autre côté, Limbe, bien qu’ayant une façade maritime ne semble pas être un site idéal pour la pose du nouveau câble sous-marin du fait de son sismique et volcanique. La pose du nouveau câble sous-marin se fera en fonction de la profondeur des fonds marins en vue de le sécuriser davantage. En revanche, aucune date n’a encore été avancée pour le démarrage effectif de la pose de ce câble sous-marin. Néanmoins, le responsable du projet a indiqué mardi dernier que le projet pourrait être réceptionné entre la fin de l’année 2017 et le début de l’année 2018. Il a dit que les études relatives à ce dernier ont déjà été réalisées.

237online.com

 

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau