L’armée camerounaise détruit une fabrique d’explosifs de Boko Haram en territoire nigérian

L’armée camerounaise a mené, jeudi, une offensive terrestre en territoire nigérian qui s’est soldée par la destruction d’une fabrique d’explosifs de la secte islamiste Boko Haram dans la localité de Goshi, a appris APA de sources sécuritaires.

Cette opération, qui a également vu l’anéantissement d’une importante base du mouvement jihadiste, s’est soldée par la mort d’«au moins 27 terroristes», de la prise ou de la destruction de plusieurs véhicules, armes et munitions.

Un capitaine camerounais, appartenant au centre antiterroriste du Bataillon d’intervention rapide (BIR), a aussi trouvé la mort pendant ces combats décrits comme «particulièrement violents».

Cette annonce, note-t-on, intervient alors que l’Extrême-Nord camerounais frontalière avec le Nigeria enregistre, depuis des semaines, des attentats-kamikaze quasi-quotidiens et souvent mortels, attribués à Boko Haram.

Signature : APA

Copyright : © APA

Source : Star Africa

 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau